Retour

Les chauffeurs de taxi d'Ottawa répliquent à Uber avec une application

Les entreprises Blue Line Taxi et Capital Taxi d'Ottawa se prémunissent d'une nouvelle application pour mobile, dans le but de contrer la concurrence grandissante de l'américain UBER.

Dès jeudi, une entreprise en croissance d'origine française, eCab, offrira des services semblables à ceux d'Uber pour les entreprises de taxi. Il sera désormais possible pour les clients de commander le taxi situé le plus près d'eux avec l'application mobile.

L'application eCab est offerte dans sept pays et 35 villes dans le monde. Ottawa est la troisième ville au Canada, après Vancouver et Toronto, à déployer l'application mobile.



Trois types de service seront offerts : un service de transport traditionnel, un service de fourgonnette - pour les plus grands transports - et un service VIP. Ce dernier sera offert par des chauffeurs de limousines privées.

Avec eCab, Blue Line et Capital Taxi prennent le pari de dépasser UBER dans le marché ottavien.

« On pense que ça va au-delà de la technologie. Il y a ce que le client souhaite avoir en qualité de service. On veut réussir à remettre de nouveau le client au centre », affirme le directeur général d'eCab.

Les chauffeurs pourront également être notés par les clients.

L'application permet aussi aux clients de payer automatiquement par l'appareil mobile, sans carte ni argent comptant.

Le service sera lancé d'ici la fin de la semaine, pour les clients d'Ottawa seulement. L'entreprise envisage d'offrir le service du côté de Gatineau.

Plus d'articles

Commentaires