Retour

Les choses « bougent » à la table des négociations, selon les enseignants franco-ontariens

L'Association des enseignants franco-ontariens (AEFO) poursuit les négociations contractuelles avec la province, aujourd'hui, pour une troisième journée consécutive.

Les syndicats des enseignants catholiques anglophones et du réseau public anglais du secondaire ont déjà conclu des ententes de principe.

Le président de l'AEFO, Carol Jolin, refuse de parler de la teneur des pourparlers entre son syndicat et le gouvernement. Mais il se fait rassurant pour la rentrée, affirmant « qu'il y a des choses qui bougent ».

M. Jolin semble écarter pour l'instant la possibilité d'une grève à la rentrée. « Aussi longtemps qu'on continuera à négocier, on n'ira pas de ce côté-là », dit-il.

Les négociations doivent se poursuivre la semaine prochaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine