Retour

Les conservateurs s'attaquent au monopole de la SAQ pour les microbrasseries

Les conservateurs veulent permettre aux microbrasseries, microdistilleurs et vignerons de contourner le monopole de la Société des alcools du Québec (SAQ).

Le député albertain John Barlow a déposé un projet de loi pour leur permettre de vendre leurs produits directement aux consommateurs de toutes les provinces sans avoir à passer par les organismes de réglementation.

Une telle disposition aurait dû être incluse, selon lui, dans le nouvel accord de libre-échange canadien dévoilé vendredi dernier par le gouvernement fédéral et les provinces.

L'accord prévoit plutôt la création d'un groupe de travail qui devra faire des recommandations pour améliorer le commerce interprovincial des bières, vins et spiritueux.

La vente d'alcool est soumise à des lois fédérales, mais également des lois provinciales qui varient d'est en ouest. Par exemple, en Ontario, les microbrasseries ont plus de difficulté à vendre leurs produits dans les magasins d'alcool de leur propre province que leurs homologues du Québec.

D'autres, comme la Nouvelle-Écosse, ont des normes qui fixent la taille des bouteilles de bière. Ainsi, des microbrasseries d'autres provinces, où la taille des bouteilles est différente, ne peuvent avoir accès à ce marché à moins d'y installer une chaîne de production pour se conformer à cette norme.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine