Depuis le dépôt du budget Morneau, le 22 mars, les libéraux sont arrivés comme des sauveurs pour bien des organismes culturels, comme le Conseil des arts du Canada, le Centre national des arts et les musées nationaux. En entendant nos politiciens fédéraux souligner à quel point ils sont pour le développement des arts, nous nous sommes posés la question : quels spectacles vont-ils voir?

Un texte de Julien Morissette, à l'émission Les malins plaisirs

Dans la région de la capitale nationale, l'offre culturelle est foisonnante. Les lieux de diffusion sont nombreux, les galeries d'art pullulent, les festivals se succèdent toute l'année et les bars offrent plusieurs formes de spectacles et de divertissement.

Aux paliers municipaux, provinciaux et fédéraux, nous avons demandé aux politiciens quels sont les spectacles qui les ont marqués dans les derniers mois. 

Ce ne sont pas tous les élus qui ont voulu répondre à notre question, prétextant que l'horaire de travail et les reponsabilités de député ne leur permettent pas de consacrer beaucoup de temps à la culture.

Par exemple, le bureau de Marc Carrière nous a indiqué que le député de Chapleau priorise les événements auxquels il peut participer dans le cadre de ses fonctions, comme les galas, les remises de prix et les rencontres avec les artistes de sa communauté. 

Au fédéral, les députés libéraux de la région ont affirmé qu'ils sont redevenus actifs dans la sphère culturelle depuis la fin de la campagne électorale de l'automne 2015. Greg Fergus, député de Hull-Aylmer, vient tout juste d'acheter un abonnement au Centre national des arts (CNA).

Nous avons justement demandé aux employés du CNA si les politiciens de la région profitent de l'abondance culturelle d'Ottawa. Rosemary Thompson, directrice aux communications et affaires publiques du CNA, se réjouit de les voir régulièrement : « Ils viennent souvent à nos événements, pour le travail ou juste pour le plaisir. » 

Au-delà des événements spéciaux, des lancements et collectes de fonds, les politiciens gagnent à se rendre dans les lieux de diffusion culturelle, selon Rosemary Thompson. À titre de journaliste à CBC pendant plus de 20 ans, Rosemary Thompson a pu voir les effets de l'activité culturelle sur les élus : 

Maintenant que nous savons que les arts et la politique vont de pair, voici le portrait culturel et les coups de coeur de quelques-uns de nos politiciens : 



MARYSE GAUDREAULT, députée de Hull


  • 1. La Sagouine au Théâtre de l'Île 
    2. Gala d'humour pour la Société canadienne de la sclérose en plaques - Section Outaouais, au Cégep de l'Outaouais
    3. Casse-noisette au CNA (décembre 2015)







ALEXANDRE IRACÀ, député de Papineau



  • 1.  Tradition et innovation  de l'académie de danse de l'Outaouais
    2.  Roméo et Juliette  du groupe vocal Top Passion
    3. La galerie  Fontaine Art  à Buckingham. Diane Fontaine est une artiste qu'il affectionne particulièrement.








STÉPHANIE VALLÉE, députée de Gatineau


  • 1. Marc Hervieux avec l'orchestre symphonique de Gatineau
    2. Sugar Sammy
    3. La comédie musicale Newsies 
  • 4. Le spectacle de Dans'Action de Maniwaki (la troupe de danse de sa fille)






WILLIAM AMOS, député de Pontiac


  • 1. Livre préféré : Losing the Signal: The Spectacular Rise and Fall of BlackBerry
    2. Album préféré : Celebration of Joni Mitchell de ENiiD
    3. Événement préféré : le pow-wow de Kitigan Zibi, au mois de juillet





Et vous, dans vos comtés et circonscriptions, vos politiciens sont-ils actifs dans la sphère culturelle?

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine