Retour

Les courses thématiques de plus en plus populaires

Pour une deuxième fois cet été en Outaouais de courageux coureurs ont dépassé leurs limites en participant à une course à obstacles. Des centaines d'athlètes ont complété samedi les 16 km de la course Spartan du mont Ste-Marie, un événement thématique de plus en plus populaire.

Courir dans la boue, escalader une pyramide ou se hisser sur une corde, les « Spartiates » doivent terminer le plus rapidement possible le sinueux parcours.

Leur seul objectif : se dépasser et vivre une expérience des plus exigeantes, comme le résume Valérie Lapointe.

« La philosophie de la course est de repousser nos limites et de se faire des amies », explique-t-elle.

Selon les organisateurs, les courses thématiques comme la Spartan Race sont de plus en plus populaires.

« Autant dans les courses à obstacles que dans les marathons, les gens adhèrent à ces valeurs et reviennent parce que ça les représente », souligne Jade Steben, coordonnatrice des communications de l'événement.

Pour de nombreux participants, il s'agit surtout d'un défi hors du commun et innovateur.

Pas sans risque

Si certains participants sont en excellente forme physique, le manque de préparation peut apporter son lot de blessures.

C'est pourquoi des soigneurs et des massothérapeutes sont sur place pour rappeler aux participants l'importance d'une bonne préparation physique et mentale.

« Ça arrive des fois que des gens pensent être assez en forme, surtout des marathoniens, mais ils ne font pas beaucoup de poids et haltères. Ils arrivent ici et c'est vraiment un défi trop exigeant pour eux », prévient Émilie Thibeault-Rivard, coordonnatrice médicale de la course Spartan.

La dernière course de la saison a lieu dimanche, toujours au mont Sainte-Marie. Mais cette fois-ci, les Spartiates devront prendre part une course à obstacles d'une distance de 42 km.

D'après le reportage du journaliste Patrick Foucault

Plus d'articles

Commentaires