Retour

Les crimes haineux à Ottawa ont renforcé des communautés

La légère hausse des crimes haineux dans la région d'Ottawa a permis de renforcer les liens entre diverses communautés religieuses, selon certains de leurs membres.

De 2014 à 2015, le Service de police d'Ottawa (SPO) a répertorié une légère augmentation de 83 à 88 crimes haineux.

De plus, à la fin de l'année 2016, une vague de graffitis haineux a frappé une synagogue, une mosquée et une école islamique. À tous ces endroits, la sécurité a été améliorée ou renforcée.

Ces épisodes n’ont toutefois pas eu que des effets négatifs.

« Ce qui est le plus impressionnant, c’est que les liens qui ont été faits entre les différentes communautés à Ottawa continuent d’être là, s’agrandissent, deviennent plus forts et ça donne beaucoup d’espoir », a souligné, mercredi, le président de la Congrégation [juive] Machzikei Hadas, Joshua Dougherty.

Professeure à l’École islamique Ahlul-Bayt, Fatima Mantache, retient elle aussi le soutien des gens d’Ottawa.

La communauté a été d’un support incroyable.

Fatima Mantache, professeure à l’École islamique Ahlul-Bayt

« Ils sont venus à l’école, ils ont condamné tout ce qui a été écrit, les graffitis, tout ça. Alors, les enfants ont vu qu’il y a beaucoup d’amour autour de nous », a-t-elle témoigné.

En 2014, Statistiques Canada a rapporté 83 crimes haineux à Ottawa et trois à Gatineau.

D'après les informations de Claudine Richard

Plus d'articles