Retour

Les dégâts lors d'un concert à la Place TD comparés à ceux d'un tremblement de terre

Le poids des 9000 spectateurs bondissant sur la musique de Twenty One Pilots à la Place TD du parc Lansdowne, à Ottawa, en avril dernier, a causé plus de dommages que ce qui avait été rapporté initialement, selon ce que CBC a appris.

Dans un rapport, les dommages sont comparés à ceux causés par un tremblement de terre de faible magnitude.

La vibration excessive dans les estrades était comparable à des ondes sismiques, ce qui a provoqué la chute de panneaux du plafond du centre Goodlife Fitness situé juste en dessous, d'après le rapport d'ingénieur obtenu par CBC grâce à une demande d'accès à l'information.

Au lendemain des événements, les intervenants avaient déclaré que seulement quelques panneaux du plafond étaient tombés, mais des courriels internes envoyés au bureau du maire d'Ottawa faisaient état d'une situation plus sérieuse.

Selon les documents, des dommages à l'éclairage, aux haut-parleurs et au dispositif de soutien du plafond, exposant des conduits, ont été causés par les vibrations.

Dès la constatation des dommages, la Ville a exigé que des réparations soient faites, puisque le bâtiment était considéré comme dangereux. Goodlife Fitness a dû fermer ses portes deux jours pendant qu'un ingénieur embauché par la Ville évaluait la situation.

Un deuxième ingénieur embauché par Goodlife pour venir évaluer les dégâts en est venu aux mêmes conclusions.

Selon Randy Burgess, vice-président aux communications d'Ottawa Sports and Entertainement Group (propriétaire de la Place TD), les sous-traitants qui ont installé le plafond suspendu ont commis certaines erreurs.

M. Burges ajoute que les ingénieurs ont examiné le plafond et ont déterminé que le problème n'était pas structurel. Par ailleurs, le plancher de l'aréna a été conçu pour bouger avec le poids des spectateurs et son efficacité a été prouvée au cours du spectacle, souligne-t-il.

Tracey Matthews, directeur des services aux membres chez Goodlife Fitness, affirme que le centre prendra les mesures nécessaires lors de la tenue des prochains concerts afin de s'assurer que tout se déroule sans anicroche.

Une équipe a travaillé d'arrache-pied pour effectuer les réparations nécessaires au plafond et renforcer les équipements audio, a précisé M. Matthews.

Le conseiller municipal David Chernushenko a demandé qu'on procède à des tests au centre Goodlife avant la tenue des concerts importants pour éviter d'autres dommages.

Des poursuites non reliées aux dommages

Par ailleurs, un mois avant les dégâts au centre Goodlife Fitness, Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG) avait entamé des poursuites auprès de cinq entreprises, incluant des ingénieurs qui ont pris part au réaménagement de la Place TD, pour négligence et rupture de contrat.

Le vice-président aux communications d'OSEG soutient toutefois qu'il n'y a aucun lien entre l'incident survenu au centre d'entraînement et tout autre problème relié à la construction des installations.

Dans la plus importante des poursuites, qui vise une entreprise de Toronto, OSEG allègue qu'il y a eu négligence dans la tenue de travaux à la Place TD.

D'après CBC

Plus d'articles

Commentaires