Retour

Les deux hommes qui auraient voulu se faire justice à Gatineau sont libérés

Les deux hommes arrêtés après avoir tenté de donner une leçon à des adolescents sont remis en liberté sous certaines conditions.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a arrêté la semaine dernière Marc-André Essiambre, 37 ans, et Claude Poitras, 39 ans, pour des actions qui auraient été commises à l'endroit de trois adolescents le 2 juillet.

Les deux hommes, qui ont comparu en après-midi, font face à 18 chefs d'accusation. Ils étaient en détention depuis leur arrestation et leur libération est en vigueur pour la durée des procédures.

Ils sont accusés d'enlèvement, de séquestration, d'agression sexuelle, d'introduction par effraction, de voies de fait, d'intimidation et d'avoir proféré des menaces.

L’avocate de Claude Poitras, Emmanuelle Béliveau, qui ne représente que l’un des deux accusés, s’est montrée satisfaite de la décision du juge de remettre son client en liberté. « C’est très clair qu’il y a des garanties suffisantes qui ont été offertes au tribunal et qu’il n’y a pas de risque que M. Poitras soit remis en liberté », a affirmé l'avocate.

Me Béliveau a souligné que son client avait dit vivre un enfer en prison et qu'il avait hâte de retrouver sa famille.

Plus d'articles

Commentaires