Retour

Les environs du 7, rue Clarence, feront peau neuve

Quelques commerces situés aux abords de la cour de la Maison-de-Fer-Blanc, dans le secteur du marché By, à Ottawa, devront bientôt déménager pour plusieurs mois. C'est que la Commission de la capitale nationale (CCN) veut profiter des travaux de reconstruction du 7, rue Clarence, pour rénover certains édifices avoisinants.

Un texte de Jean-Sébastien Marier

Ces travaux visent les quatre bâtiments situés entre les rues Murray et Clarence, le long de la promenade Sussex, soit juste en face de l'ambassade des États-Unis. On y trouve notamment une boutique de bijoux, un magasin de vêtements et d'accessoires pour enfants, une firme d'avocats et l'ancien magasin de robes de mariage McCaffrey Haute Couture.

Le restaurant The Black Thorn, situé rue Clarence, est également touché par les travaux. Celui-ci est fermé depuis le début de la semaine et devrait rouvrir en juin prochain.

Selon le premier dirigeant de la CCN, le fait de procéder du même coup à la reconstruction du 7, rue Clarence, et à la rénovation d'autres édifices du secteur permettra de gagner du temps et de minimiser les désagréments pour le voisinage.

« Nous avons appris que c'est préférable de travailler dans des bâtiments vides », explique Mark Kristmanson. « [Ça permettra à] la CCN de faire dans une période de 18 mois [...] des travaux de cinq ou sept ans. »

La CCN lancera des appels d'offres cet automne pour les travaux, qui incluent notamment la restauration de façades, le remplacement de fenêtres, la réfection de systèmes de ventilation et le remplacement d'équipement électronique. Un projet communautaire d'art public est également dans les cartons.

L'organisme espère compléter les rénovations d'ici le début de 2017, soit juste à temps pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

Une commerçante devant l'inconnu

Si la CCN affirme travailler de concert avec ses locataires pour leur trouver des locaux temporaires, une commerçante rencontrée par ICI Ottawa-Gatineau se dit inquiète des conséquences d'un déménagement, même bref.

« À ce point-ci, ils ont offert de me relocaliser n'importe où dans la ville d'Ottawa », lance Julie Thibault, propriétaire de la boutique de vêtements et d'accessoires pour enfants qui porte son nom. « [Ça] ne fonctionne pas, parce que mes touristes ne sont pas nécessairement à Kanata ou Orléans. Ils sont vraiment dans le cœur du marché. »

Mme Thibault rappelle que le secteur du marché By est entouré de zones de construction depuis plusieurs années. Elle espère en arriver à un terrain d'entente avec la CCN pour trouver un local temporaire bien situé pour son commerce d'ici son déménagement, prévu au début du mois de janvier.

Le 7, rue Clarence, au coeur du 150e

Par ailleurs, le futur édifice situé au 7, rue Clarence, se retrouvera au centre des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne. La CCN a approché les missions diplomatiques à Ottawa pour qu'elles y organisent des expositions de courte durée.

Le premier dirigeant de l'organisme indique que 14 délégations étrangères ont répondu à l'appel et que « le calendrier est plein maintenant ».

Mark Kristmanson croit que ce projet sera complémentaire à l'invitation lancée aux missions diplomatiques, en mai, par le maire Jim Watson. Ce dernier aimerait que les 130 pays représentés dans la capitale fédérale utilisent à tour de rôle les installations du parc Lansdowne, dans le cadre des activités de 2017.

Selon M. Kristmanson, le futur édifice du 7, rue Clarence, sera de petite taille, comparativement au parc Lansdowne, et ne sera donc pas propice aux événements de grande envergure. Il indique que les missions diplomatiques y présenteront des événements d'une durée de trois ou quatre semaines.

Le premier dirigeant de la CCN ajoute que la fonction du bâtiment après 2017 n'a pas encore été confirmée. Il n'est toutefois pas question d'utiliser l'espace pour un restaurant ou un bar.

« Ça peut être un autre type de magasin ou une institution ou une ambassade, on verra », conclut-il.

Plus d'articles

Commentaires