L'Éthiopien Dino Sefir s'est offert un beau cadeau d'anniversaire en étant le premier à franchir le fil d'arrivée du marathon d'Ottawa cette année. Celui qui a célébré ses 28 ans hier, 28 mai, a réalisé un temps de 2:08:14.

Il a parcouru les 42 kilomètres en seulement une seconde de plus que le vainqueur de l'an dernier, malgré des conditions météorologiques moins favorables.

Il a devancé son compatriote Shura Kitata par 1 minute 49 secondes et le Kényan Dominic Ondoro par 3 minutes 24 secondes.

Le premier Canadien à terminer le parcours est Kip Kangogo, originaire de Lethbridge en Alberta. Il a réalisé un temps de 2:21:23.

Chez les femmes, Koren Jelela, de l'Éthiopie, remporte les honneurs, à 2:27:06.

La première canadienne à traverser le fil d'arrivée, Tarah Korir de Waterloo en Ontario, a fait arrêter le chronomètre à 2:35:46.

Un record de chaleur

Des milliers de coureurs ont pris le départ du marathon à 7 h, alors que la température était la plus élevée de l'histoire de l'évènement.

Les organisateurs des courses sont restés à l'affût des problèmes de santé qui pouvaient survenir chez les coureurs en raison de la chaleur.

Les ambulanciers d'Ottawa ont soigné 90 coureurs et deux d'entre eux ont dû être amenés à l'hôpital.

Des milliers d'autres coureurs ont pris le départ du demi-marathon à 8 h 15, soit 45 minutes plus tôt que prévu en raison de la température.

La décision de changer l'heure du départ a été prise en consultation avec l'équipe médicale et d'autres experts, en raison du temps chaud et humide dans la capitale nationale.

Un bilan positif

Malgré l'achalandage inhabituel sous les tentes de premiers soins, les responsables dressent un bilan positif de l'évènement, surtout grâce aux changements apportés aux courses, comme les stations d'eau supplémentaires et le raccourci.

« Les décisions qui ont été prises face aux changements d'heures, les modifications au parcours du marathon plus tard ce matin, ça a permis aux coureurs en général de rester sains et saufs », explique la porte-parole de la Fin de semaine des courses d'Ottawa, Annie Boucher.

L'an prochain, le marathon d'Ottawa veut souligner en grand le 150e anniversaire du Canada. Les organisateurs de l'évènement souhaitent cette fois battre un record de participation, plutôt que de chaleur.

 D'après les informations d'Andréanne Apablaza et Mathieu Gohier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine