Retour

Les Fées de l'Outaouais bannies du Salon de la femme

L'organisme Les Fées de l'Outaouais s'est vu refuser l'accès à un kiosque au Salon de la femme, en partie en raison d'un commentaire sur Facebook critiquant les Grands Frères Grandes Soeurs de l'Outaouais (GFGS).

La présidente de l'organisme, Isabelle Carbonneau, a partagé lundi sur sa page personnelle le communiqué de presse de GFGSO - qui réitérait son soutien à sa directrice générale, Yvonne Dubé. Mme Carbonneau a affirmé qu'elle était perplexe et a commenté la gestion de crise de l'organisme.

Daniel Cardinal, l'organisateur du Salon de la femme de l'Outaouais, lui a écrit pour lui dire qu’il n’avait pas aimé son commentaire. Les Fées, qui avaient soumis une demande de participation au salon cette année, n’auraient plus « jamais » l'autorisation d’y avoir un kiosque.

Mme Carbonneau déplore que son organisme, qui vient en aide aux jeunes filles de la région en situation précaire, notamment en leur permettant de choisir une robe pour leur bal de finissants, soit ainsi puni.

« J'ai l'impression que le Salon de la femme ne punit pas Isabelle Carbonneau, il punit les filles pour ce que moi j'ai comme opinion. Est-ce qu'une personne qui organise un événement a le droit de refuser une personne qui n'a pas la même opinion que lui? Est-ce qu'il a le droit de dire : non, je ne t'accepte pas en tant que kiosque? Ça m'inquiète un peu », a déploré Mme Carbonneau.

Par courriel, Daniel Cardinal a expliqué à Radio-Canada qu’il avait offert gratuitement un kiosque aux Fées de l’Outaouais l'an dernier. Or, il n'avait pas aimé la façon dont Mme Carbonneau avait géré sa présence à l’événement, et il hésitait à lui offrir une place cette année.

Il a toutefois admis que le commentaire de cette dernière sur les GFGS de l'Outaouais était la goutte qui avait fait déborder le vase.

« Hier soir, quand j'ai vu le commentaire désagréable d'Isabelle concernant les GFGSO, organisme que nous appuyons et qui sera présent avec les enfants en kiosque à l'événement, j'ai finalement décidé de décliner sa demande afin d'éviter d'avoir des animosités et des désagréments lors de l'événement », a justifié M. Cardinal.

Pour sa part, l'organisme est déçu de ne pas pouvoir participer, puisque c'est une occasion pour celui-ci d'amasser des dons et de se faire connaître.

Avec les informations de Jacaudrey Charbonneau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards