Retour

Les feux de forêt de Fort McMurray éveillent des souvenirs en Outaouais et dans l'Est ontarien

La superficie incendiée lors des feux de forêt en Alberta équivaut à plus de la moitié du territoire d'Ottawa et à plus de quatre fois la superficie de Gatineau. Pour les historiens, cette tragédie en rappelle une autre, celle de l'incendie de 1870.

Pendant quatre mois, la région a vécu un gigantesque incendie de forêt.

« Vous avez des villages comme Chelsea qui vont disparaitre. Ironside va disparaitre, Cascades va disparaitre, à Ottawa, Bell's Corner va disparaitre, ça donne une petite idée de l'intensité de l'incendie. »

L'historien explique que l'hiver 1870 a été doux, avec peu de précipitations. « Le printemps est arrivé tôt, de sorte que tout était sec. »

Une situation semblable à l'Alberta, à l'exception des moyens disponibles pour combattre les feux. 

« Montréal va venir donner un coup de main à la région. Ils ont une pompe à incendie à vapeur qu'ils envoient. Je ne pense pas que ça a fait une grande différence. »

En Ontario, les soldats freinent la progression des flammes en ouvrant des digues à Hog's Back. 125 hectares de terres sont inondés, ce qui fait en sorte que plusieurs familles doivent fuir vers Ottawa. Les historiens ignorent cependant combien de gens ont été déplacés.

« En 1870, il y a des coins de la province où il n'y en a pas de journalistes. On ne sait même pas combien les incendies ont fait de morts. »

D'après les informations de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires