Retour

Les Foo Fighters et Shawn Mendes parmi les têtes d'affiche du prochain Bluesfest

Des légendaires Foo Fighters et Jethro Tull jusqu'aux jeunes sensations canadiennes Shawn Mendes et Jessie Reyez, en passant par Beck, Rise Against et Brett Eldredge, le Bluesfest d'Ottawa fera résonner rock, pop, R&B, country et, oui, blues, du 5 au 15 juillet prochain, sur les plaines LeBreton.

Un texte de Valérie Lessard

Le rock est clairement à l’honneur, cette année, au Bluesfest, qui accueillera aussi The Dave Matthews Band et Three Days Grace, entre autres. Dans ce registre, Bryan Adams se chargera de donner le ton, puisque le Canadien foulera les planches de la scène principale lors de la soirée d’ouverture, le 5 juillet.

Les Foo Fighters « enfin » à Ottawa

Le gros coup de filet pour Mark Monahan demeure toutefois la bande de rockeurs alternatifs américains menée par le chanteur et multi-instrumentiste Dave Grohl. Les Foo Fighters, qui avait dû interrompre leur prestation au Festival d’été de Québec en 2015 à cause d’un orage, feront ainsi leur toute première apparition au Bluesfest, le 10 juillet, au grand plaisir de l'organisateur.

L'organisateur s'est toutefois bien gardé de divulguer le cachet qu'il a accepté de verser aux musiciens.

Côté pop, le festival ottavien mise sur l’auteur-compositeur-interprète de 19 ans Shawn Mendes pour attirer une foule d’adolescents et de jeunes adultes. Là encore, il s’agit d’un premier véritable passage dans la capitale pour le Torontois, que le public de la région a pu voir et entendre lors du gala des prix Juno, l’an dernier, le temps d’une seule chanson. Dans son cas, il sera la tête d’affiche de la soirée du 7 juillet.

En lice pour quatre Juno (incluant celui de Révélation de l'année), Jessie Reyez viendra faire entendre sa voix féline en proposant entre autres son tube Figures.

M. Monahan se réjouit que la Torontoise de 26 ans fasse partie de quatre figures montantes féminines des scènes hip-hop, rap, électro et R&B qui se feront valoir, cet été. Les rappeuses américaine et coréenne Noname et Yaeji, de même que Kodie Shane prendront elles aussi le micro.

« Nous avons bâti une solide réputation de découvreurs de talents émergents, et cette année ne fera pas exception », soutient le directeur général du Bluesfest et du CityFolk.

Ce dernier n'hésite pas à énumérer les passages de Daniel Caesar, de The Weeknd et autres Kendrick Lamar et Post Malone en ville, avant qu'ils n'explosent sur la scène internationale, pour étayer ses prétentions.

Parallèment à la relève, le rap sera notamment porté par les flows de Machine Gun Kelly, Rae Sremmurd et Ghostface Killa du Wu-Tang Clan, tandis que le hip-hop pourra compter sur le trio Naughty By Nature, et le blues, sur Steve Hill.

La programmation dévoilée mardi matin comporte cependant encore quelques « trous » à combler dans la grille horaire. Des rumeurs voulant que Macklemore et Kesha s'arrêteraient à Ottawa, dans le cadre de leur tournée estivale commune, circulent. Un rapide coup d'oeil à leur calendrier de prestations laisse entrevoir quelques possibilités, dans les premiers jours du festival.

Pas d'artistes francophones

Or, si le Bluesfest ratisse large, côté genres musicaux, il fait malheureusement une fois de plus l'impasse sur le français.

Aucun artiste francophone ne figure dans la liste annoncée mardi, et il semble peu probable que des noms de Québécois ou de la francophonie canadienne se greffent éventuellement à l'offre proposée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine