Retour

Les jardins communautaires ont la cote à Gatineau

CARTE INTERACTIVE- Les jardins communautaires sont de plus en plus populaires à Gatineau. Ces espaces, financés par la Ville et entretenus par les citoyens, ne cessent de grandir depuis 10 ans.

« J'aurais aimé qu'on me donne le quart du jardin, mais bon! », rigole un jardinier, Dominic Ouatara.

Entre 2006 et 2015, 12 jardins communautaires ont été aménagés par la Ville en collaboration avec différents organismes. Au total, ce sont 17 jardins qui sont entretenus par près 500 agriculteurs.

Selon l'agente de programmes à la ville de Gatineau, Marie-Noëlle St-Pierre, la demande est forte.

Pour une mère de famille, Maxine Cléroux, les bienfaits de ces jardinets vont au-delà des fruits et des légumes qu'ils produisent. Aux dires de la jeune dame, ils représentent aussi une façon d'éduquer et de sensibiliser les plus jeunes à la provenance de la nourriture.

« À la maîtrise, j'ai fait beaucoup de recherche sur les jardins communautaires et on voyait qu'aux États unis et au Canada, les enfants ne savaient pas d'où vient la nourriture, raconte la maman. Donc ma fille plante ses petites graines pis à chaque fois elle dit "pousse, je t'aime", et ça fonctionne à tout coup. »

Depuis 2010, la Ville s'engage à financer un jardin communautaire par année. Mais en 2016, ce financement est incertain. La Municipalité réévaluera son implication. Il ne s'agit pas de diminuer son apport, mais plutôt de voir si elle encouragera d'autres initiatives en agriculture urbaine, selon Mme St-Pierre.

Pour l'instant, la Ville injecte un peu plus de 100 000 dollars par année pour l'entretien et la création de nouveaux jardins. Elle compte réévaluer ce dossier au courant du mois de novembre prochain.

D'après le reportage de Marie-Ève Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 métiers vraiment étranges





Rabais de la semaine