Retour

Les libéraux ont-ils vraiment ouvert 24 « nouveaux » hôpitaux en Ontario?

La chef du Parti libéral de l'Ontario, Kathleen Wynne, affirme avoir bâti 24 « nouveaux » hôpitaux dans la province. Pourtant sur la même période, le nombre de lits d'hôpitaux disponibles pour accueillir des patients a légèrement reculé.

Un texte d’Eve Caron

« Nous avons complété la construction de 800 nouvelles écoles et 24 nouveaux hôpitaux. »

La chef libérale Kathleen Wynne a répété cette déclaration au début des deux débats des chefs lors de la première semaine de campagne électorale.

La plus récente liste du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario, qui date de 2014, fait effectivement état de 23 nouveaux hôpitaux en Ontario qui « ont été construits ou sont en voie de construction » depuis 2004.

Cela dit, parmi ces hôpitaux, on compte l’Hôpital régional de la rivière Humber. Ce centre a vu le jour en 2015 après la fusion de trois hôpitaux communautaires du nord-ouest de Toronto près de 20 ans plus tôt. Les installations de ces trois hôpitaux étaient en train de devenir inadéquates et un nouveau centre a été construit.

Toujours sur cette liste, on retrouve l’hôpital de Ste. Catharines, qui est aussi le résultat d’une fusion en 2005. Le nouveau centre, ouvert en 2013, est venu remplacer deux autres hôpitaux dont les installations étaient jugées désuètes.

Enfin, la liste mentionne aussi l’Hôpital communautaire de Cornwall, qui ne compte pas de nouveau bâtiment, mais qui a subi une rénovation majeure.

Ainsi, l'Association des hôpitaux de l'Ontario notait en 2016-2017 un recul de 1 600 lits par rapport par rapport à 2003-2004.

Selon le ministère de la Santé, les investissements en infrastructure des soins de santé ont atteint 14 milliards de dollars entre 2004 et 2014.

Plus de soins dans les communautés

Les libéraux affirment qu’au cours de cette même période, ils ont misé, entre autres, sur le développement des soins de santé dans la communauté et des équipes de médecins de famille à l’extérieur des hôpitaux.

Selon le professeur Michel Grignon de l’Université McMaster, ce virage, qui a été entamé dans les années 1990, est une tendance généralisée dans les systèmes de santé des pays développés.

M. Grignon souligne aussi que des progrès technologiques permettent aux médecins de faire des opérations moins intrusives pour le patient, ce qui fait en sorte que le patient passe moins de temps à l’hôpital après certaines procédures.

Pour sa part, Nathalie Mehra, de la Ontario Health Coalition (Coalition en santé de l’Ontario), affirme que plusieurs hôpitaux dont celui de Brampton (qui figure sur la liste du ministère) sont surchargés.

Dans le budget provincial déposé en mars dernier, le gouvernement libéral de Kathleen Wynne promettait un investissement de 19 milliards de dollars sur dix ans pour financer une quarantaine de « projets de construction hospitaliers en cours » dans la province, une promesse répétée par les néo-démocrates dans leur plateforme.

Vous avez entendu une déclaration d'un politicien qui mériterait une vérification? Écrivez-moi à l'adresse suivante : eve.caron@cbc.ca

Plus d'articles