Retour

Les Métis de l’Ontario signent un accord avec Ottawa

La ministre des Affaires autochtones et du Nord Canada, Carolyn Bennett et la Nation métisse de l'Ontario ont signé un accord historique vendredi. L'entente pourrait permettre aux Métis d'obtenir de nouveaux avantages en fonction de l'issue de négociations.

Les deux parties se sont mises d’accord pour tenir des pourparlers sur les griefs que les Métis ont depuis longtemps avec le gouvernement fédéral.

Il est difficile de dire pour l'instant ce qui pourrait découler de cet accord, mais des compensations financières, un accès aux financements fédéraux en santé et en éducation, le droit à l’auto-gouvernance et possiblement une revendication territoriale sont sur la table pour les 86015 Métis qui vivent en Ontario.

Les dirigeants de la Nation métisse de l’Ontario comptent consulter les membres avant de formuler des demandes spécifiques.

Des groupes Métis au Manitoba et en Alberta ont aussi signé ce type de d’accord au cours de la dernière année.

Dans un communiqué, Carolyn Bennett a affirmé qu’il s’agissait « d’une étape historique pour réaliser une réconciliation durable et significative au profit de la Nation métisse de l’Ontario et de tous les Canadiens ».

La présidente de la Nation métisse de l’Ontario, Margaret Froh a dit que cet accord est attendu depuis 150 ans alors que ses membres ont été oubliés des discussions sur les droits autochtones qui se sont focalisées principalement sur les Premières Nations et les Inuits.

« Au cours des 150 dernières années, les autres peuples autochtones ont eu accès à, par exemple, des mesures du gouvernement fédéral, des programmes et des services. Les Métis ont été exclus et avec la signature de cet accord, nous allons enfin commencer à avancer pour définir cette relation », a-t-elle dit.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine