Retour

Les meurtriers d'Amanda Trottier et de Travis Votour plaident coupables

Deux des trois personnes accusées des meurtres d'Amanda Trottier et de Travis Votour, assassinés dans une résidence de la rue Terrasse Eardley dans le secteur Aylmer le 6 janvier 2014, ont reconnu leur culpabilité, mardi matin, au palais de justice de Gatineau.

Sonia Vilon a plaidé coupable à deux chefs d'accusation d'homicide involontaire. Son conjoint René Samson Vonrichter a reconnu sa culpabilité pour un chef d'homicide involontaire sur Amanda Trottier et un chef de meurtre non prémédité sur Travis Votour.

Il s'agit d'accusations réduites, obtenues après de longues négociations avec la Couronne. Les deux accusés ne subiront pas de procès.

Les deux coupables écopent d'une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 15 ans pour René Samson et 12 ans pour Sonia Vilon. Ils ont déja purgé l'équivalent de 38 mois.

Selon la théorie de la Couronne, les deux accusés auraient accepté de commettre le double meurtre en échange d'une somme d'argent. L'assassinat du jeune couple aurait été commandé par Ronald Junior Brazeau, après que les deux victimes lui aient dérobé de la drogue.

Amanda Trottier et Travis Votour seraient morts par balles.

Les deux coupables

Sonia Vilon est une ancienne militaire qui a travaillé au sein des Forces armées canadiennes, d'abord à Ottawa, ensuite à Petawawa.

Elle occupait un poste de technicienne de systèmes d'information et de communications terrestres. Elle détenait le grade de caporal lorsqu'elle a quitté les Forces canadiennes pour des raisons de santé.

Mme Vilon n'aurait aucun antécédent judiciaire, selon son avocat.

Son conjoint René Samson Vonrichter est bien connu des milieux policiers.

Au Québec, il a déjà fait face à une soixantaine d'accusations, notamment pour vol, non-respect des conditions de liberté surveillée, méfait, possession d'arme et possession de drogue.

En Ontario, il a entre autres fait face à des accusations de possession d'armes. Il a également été accusé comme jeune contrevenant.

Troisième accusé

Le 12 juin dernier, Ronald Junior Brazeau, le troisième accusé dans cette affaire, a plaidé coupable de l'homicide involontaire de Travis Votour.

Il s'agit là aussi d'une accusation réduite, obtenue après des négociations avec la Couronne. À l'origine, Ronald Junior Brazeau devait répondre à deux accusations de meurtre prémédité.

Le trafiquant de drogue fait face à une autre accusation réduite pour l'homicide involontaire d'Amanda Trottier. Il devra subir son procès à l'automne.

Avec les informations de la journaliste Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine