Retour

Les musulmans de Gatineau commémorent l'attentat de Québec lors de la prière du vendredi

Une vingtaine de musulmans de Gatineau ont commémoré l'attentat de la grande mosquée de Québec survenu le 29 janvier 2017, lors de la prière de vendredi matin.

« Le vendredi c'est la journée de fêtes des musulmans », rappelle Ahmed Limame, imam du Centre islamique pour l'Outaouais. « Dans la culture musulmane, c’est une journée où les gens ne travaillent pas, donc c’est la journée qui recueille le plus de monde. »

L'imam prévoit de commémorer l'attentat du Centre culturel islamique de Québec qui a fait 6 morts, 5 blessés graves et 17 orphelins, « l'attaque la plus meurtrière contre un lieu de culte dans l’histoire récente du Canada. »

« Ça représente une occasion pour nous de nous réunir en tant que communauté pour se souvenir de ces victimes […] en solidarité avec leur famille », précise-t-il.

Hausse de crimes haineux

Malgré les messages de soutien adressés à la communauté musulmane, l'imam déplore une hausse de crimes haineux à l'égard des musulmans.

« La situation générale au cours des 12 derniers mois a été un peu moins positive parce que l’islamophobie a motivé et motive encore des crimes de haine et des incidents de haine continuent de se produire plus fréquemment », souligne-t-il.

Selon Statistiques Canada, en 2017, les policiers ont enregistré 327 crimes haineux au Québec, soit 21 % de plus qu'en 2015. Ils concernent la communauté musulmane et juive.

« Statistiques Canada estime également que les deux tiers des crimes haineux ne sont pas signalés », spécifie M. Limame.

Pour sa part, le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence a enregistré une augmentation des appels pour signaler des crimes et des propos haineux. Le centre rapporte 17 appels en 2015 à ce sujet, 52 en 2016 et 166 en 2017.

Néanmoins, son directeur, Herman Deparice-Okomba, croit que les citoyens, qui ont vu des personnes tuées sous les balles le 29 janvier 2017, ne veulent pas prendre de chance qu’un tel drame ne se reproduise et rapportent davantage les propos et incidents dirigés vers une communauté en particulier.

M. Limame estime toutefois que Gatineau est épargnée des incidents de ce type.

Une autre commémoration aura lieu lundi soir au Centre islamique de l'Outaouais.

Avec les informations de Claudine Richard et de La Presse canadienne

Plus d'articles