Retour

Les négociations contractuelles à la STO se poursuivront devant un médiateur

Les pourparlers entre la Société de transport de l'Outaouais (STO) et ses chauffeurs sont au point mort.

Selon le syndicat des chauffeurs, l'étape de la conciliation a pris fin la semaine dernière en raison d'une mésentente.

Le président du syndicat, Félix Gendron, affirme que le port du chandail jaune par ses membres va se poursuivre et que la question a été soulevée en conciliation.

À la STO, la porte-parole Céline Gauthier affirme que c'est le syndicat qui a mis fin aux pourparlers.

Les discussions doivent reprendre en présence d'un médiateur le 14 novembre.

Les chauffeurs de la STO sont sans contrat de travail depuis décembre 2014.

Plus d'articles