Retour

Les pailles sont exclues de plusieurs festivals en Outaouais

Plusieurs festivals de l'Outaouais ont pris le virage vert au cours des dernières années. Le Rockfest de Montebello se joint au mouvement en annonçant mercredi qu'il bannit les pailles de plastiques lors de son festival cet été.

Les pailles font partie des objets en plastique à usage unique les plus consommés, tout comme les bouteilles d’eau et les sacs de plastique. Un constat qui incite le Rockfest à poser des gestes pour protéger l’environnement.

« C'était pour emboîter le pas aux autres festivals de partout dans le monde, comme Coachella et en Angleterre, qui ont décidé d'embarquer dans ce mouvement-là et on trouvait que ça avait du sens », a expliqué le fondateur du festival, Alex Martel.

Le Rockfest rejoint ainsi le Festibière de Gatineau, le Bluesfest d'Ottawa et L'Outaouais en Fête, qui ont déjà banni ce tube honni.

« Nous avons des équipes vertes qui patrouillent le terrain pour s'assurer que le terrain est gardé dans une propreté exceptionnelle. Quant aux pailles, ne vous inquiétez pas, il n'y en aura pas de pailles », a affirmé Jean-Paul Perreault, président de L’Outaouais en Fête.

Pour sa part, le Festival franco-ontarien sensibilise ses fournisseurs à l'environnement, mais n'a aucune politique précise. Le groupe Simoncic, qui organise l'événement, doit d'ailleurs se pencher sur la question prochainement.

Le groupe Enviro Éduc-Action, qui travaille avec des festivals pour les aider à mettre en place des mesures écoresponsables, approuve cette mesure.

« À quoi ça sert une paille? Puis quel est son impact, c'est là qu'on va avoir à se parler comme société », s'est questionnée la directrice générale d'Enviro Éduc-Action, Geneviève Carrier.

Un mouvement mondial

Des villes américaines comme Miami et Seattle ont déjà interdit l'utilisation de pailles en plastique. Au mois d’avril, le gouvernement britannique a annoncé vouloir interdire les pailles sur son territoire.

Le Canada a déjà affirmé qu'il adhérera volontiers à une déclaration internationale visant à nettoyer les océans. Le sujet pourrait être à l'ordre du jour lors du sommet du G7 dans Charlevoix, au Québec, en juin. Or, les pailles en plastique figurent dans la liste des dix déchets les plus ramassés lors des corvées de nettoyage des plages.

La directrice générale d'Enviro Éduc-Action est d’avis que la solution va venir des citoyens.

« On voit les groupes zéro déchets, on voit les groupes de simplicité volontaire, on voit les citoyens tout court, sans être dans un groupe, qui se demandent à quoi sert cette paille-là », a affirmé Mme Carrier.

Avec les informations d'Antoine Trépanier

Plus d'articles