Retour

Les « plus pires tounes » canadiennes avec Philippe Fehmiu et Laurence Nerbonne

Depuis que je fais des entrevues et critiques musicales, je dois avouer que j'en ai un peu ma claque de notre culture médiatique de coups de coeur (à laquelle je contribue). Depuis quelques semaines, on tente de renverser la tendance avec une série de chroniques intitulées Les plus pires tounes.

Un billet de Julien Morissette pour l'émission Les Malins.

Dans les dernières semaines, on a passé le répertoire québécois et franco-ontarien dans le tordeur, toujours avec un sourire en coin. En ce jour de fête du Canada, j’ai demandé à l’animateur Philippe Fehmiu et à l’auteure-compositrice-interprète Laurence Nerbonne de me faire part de leurs « plus pires tounes » canadiennes.

Philippe Fehmiu

Nickelback - How You Remind Me

L’animateur d’ICI Musique a tout de suite pensé à la bande de Chad Kroeger, ce groupe canadien mal-aimé. Il faut dire qu’il n’est pas le seul à douter de la proposition artistique de Nickelback, qui a déjà été accusé de crimes contre la musique en Australie. « Je ne connais personne qui m’a avoué aimer Nickelback », affirme Philippe Fehmiu. « Ça ne m’étonnerait pas que Chad Kroger fasse un coming out et qu’il nous apprenne que Nickelback n’est qu’une grosse joke ».

Francis Martin - Quand on se donne (à une femme d’expérience)

Philippe Fehmiu était animateur à Musiqueplus dans les années glorieuses de Francis Martin. Il se souvient de la place qu’il occupait dans les palmarès et au défunt Combat des clips. « Francis Martin a toujours été trop sucré dans son interprétation. Le texte de Luc Plamondon sera pas si pire, mais Francis Martin trouve toujours le moyen d’en mettre trop dans l’interprétation », dit l'animateur.

Laurence Nerbonne

Sally Folk - J’aurai ton enfant quand même

Grande représentante du féminisme en musique, Laurence Nerbonne a un malaise lorsqu’elle entend les paroles de Sally Folk. « C’est une chanson sexiste pour les hommes parce qu’elle parle des moyens d’avoir un enfant contre son gré », dit-elle.

Camillien Houde - Ô Canada

Dans l’esprit des célébrations canadiennes, la lauréate du prix Juno de l’album francophone de l’année m’a fait part de son désir de rajeunir l’hymne national. « Il faudrait passer à une autre étape, il faut renouveler ça! » Évidemment, Laurence se porte volontaire pour écrire et composer un nouvel hymne plus moderne!

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine