Retour

Les policiers de Gatineau pourront assurer la sécurité dans le corridor du Rapibus

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) et la Société de transport de l'Outaouais (STO) ont conclu une entente qui permet aux policiers de Gatineau d'intervenir dans le corridor du Rapibus et d'en assurer la sécurité.

Même si les insertions automobiles dans le corridor sont beaucoup moins fréquentes, des piétons et des cyclistes continuent de s'y aventurer.

Selon le président du comité exécutif de la Ville, Gilles Carpentier, « les inspecteurs de la STO n'avaient pas le pouvoir de donner des constats [d'infraction]. »

M. Carpentier ajoute qu'une entente a été nécessaire entre les deux organismes, car le SPVG « ne se voyait pas investi du pouvoir d'intervenir [dans le corridor du Rapibus]. »

Gilles Carpentier a ajouté que même si l'entente n'a pas pour but de surveiller la vitesse des autobus, les chauffeurs, comme tout autre conducteur doivent se soumettre aux limites affichées.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles