Retour

Les pompiers et les policiers n’ont pas encore d’ententes avec la Ville de Gatineau

Si la Ville de Gatineau s'est entendue avec ses employés cols bleus, elle doit encore négocier avec au moins quatre autres syndicats représentant des employés municipaux.

La fin de semaine dernière, les cols bleus ont ratifié à 93 % l'entente signée le mois dernier pour renouveler leur convention collective et modifier leur régime de retraite.

La Municipalité n'a cependant pas trouvé d'accord avec le Syndicat des pompiers de Gatineau, la Fraternité des policiers de Gatineau, le Syndicat des cols blancs de Gatineau et le Regroupement des professionnels de la Ville de Gatineau.

Les pompiers, qui sont sans contrat de travail depuis décembre 2015, ont eu jusqu'à présent deux jours et demi de pourparlers. Leur syndicat représente 280 membres environ. Parmi les sujets de discussion, mentionnons les salaires et la caisse de retraite.

Quant aux policiers, leur convention collective est échue depuis décembre 2014. Un représentant de la Fraternité affirme que les négociations vont bon train et que plusieurs séances ont eu lieu jusqu'ici. Ce syndicat représente 440 membres environ, en comptant les employés temporaires.

Selon le site Internet des cols blancs, les négociations de leur côté sont toujours en cours. Deux ou trois séances sont prévues pour le mois d'avril.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine