Retour

Les premières mini-maisons de l'Outaouais sont permises

L'entreprise Nordikasa, concepteur et promoteur immobilier de petites habitations, a dévoilé mercredi sa toute première construction située au Domaine Valdie 321N à Saint-André-Avellin. Le projet domiciliaire prévoit la construction de 45 mini-maisons, 15 durant la première phase et 30 autres dans la deuxième phase.

Le Domaine Valdie 321N est le premier projet immobilier de petites habitations en Outaouais.

« La Municipalité a été approchée, les modifications ont été apportées au niveau des règlements afin de pouvoir permettre ce type d'établissement. Alors, à partir d'aujourd'hui, on est super fier de pouvoir dire qu'en Outaouais, c'est Saint-André-Avellin qui est la première Municipalité à accueillir ce type de maisons là », a déclaré Jean-René Carrière, maire de la municipalité.

L’entreprise Nordikasa, qui se spécialise dans la construction de petites habitations sur mesure, est derrière ce projet.

Lorsque la présidente-fondatrice, Geneviève Girard, a présenté son concept de petites habitations sur les médias sociaux, il y a un an, elle a vite compris que la population était prête pour son projet.

Au moment où le phénomène gagne en popularité, il est difficile de trouver des municipalités qui les acceptent. La fondatrice de Nordikasa se bute à de nombreux obstacles quand vient le temps de faire changer les règlements d'urbanisme d’une Municipalité. Le type d'assise, sur pilotis ou avec garage en dessous, pose problème pour plusieurs municipalités. Ça ne respecte pas les règlements en place.

« Nous, à Val-Des-Monts, il faut un minimum de 650 pieds carrés de trace sur le terrain. Alors quand on parle de pilotis, il n'y a pas d'empreinte sur le sol, alors il faut travailler ça, voir comment on pourrait le faire », a expliqué Jean-René Carrière, qui se dit favorable à une modification des règlements.

L’entreprise Nordikasa a également des pourparlers avec des développeurs de Lac-Simon, mais la tâche n'est pas simple.

« Il y a eu des villes qui m'ont dit : "Nous, on ne veut pas que ça devienne des secteurs un peu comme les anciennes maisons mobiles" », a mentionné Mme Girard.

Avec son projet, la fondatrice de Nordikasa espère faire changer les mentalités des municipalités.

Il y a de l'intérêt à Gatineau

La Ville de Gatineau impose présentement une superficie minimale de 527 pieds carrés (48,96 mètres carrés) pour une habitation unifamiliale isolée. Cette réglementation pourrait changer au cours des prochaines années, car le sujet des mini-maisons fait partie de la politique d’habitation 2017-2021 de la municipalité.

« Il y a d'abord un diagnostic qui doit être effectué, notamment pour savoir ce que les infrastructures permettent. En ce moment, il y a une capacité pour les aqueducs et les égouts, donc si nous rajoutons des mini-maisons, c’est quoi la capacité, est-ce qu’on peut le faire et à quel endroit », a expliqué la conseillère Maude Marquis-Bissonnette.

Le diagnostic sera fait au cours de l’année 2019, affirme Mme Marquis-Bissonnette.

La Ville de Gatineau ne veut pas créer un quartier dédié aux mini-maisons.

« Il faut voir que ce n’est pas toutes les villes qui abordent la question des mini-maisons de la même façon. Par exemple, Sherbrooke a fait un quartier de mini-maisons qui se situe plus en marge du centre-ville. C’est une autre approche. Nous, disons que ça nous intéresse moins, car ça favorise l'étalement urbain plutôt que d’augmenter la densification », a fait valoir la conseillère municipale.

La réglementation actuelle de la Ville de Gatineau ne permet pas d'habiter dans un petit bâtiment installé sur un terrain qui a déjà une maison. Cette règle sera également à l'étude au cours des prochains mois, selon Mme Marquis-Bissonnette, car c'est une option intéressante pour faciliter le déménagement des grands-parents à proximité de leurs enfants et favoriser la densification urbaine.

Avec les informations de Laurie Trudel et de Mathieu Nadon

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine