Retour

Les prix des chambres d'hôtels seront très élevés, en 2017

Le 1er juillet 2017, jour du 150e anniversaire de la Confédération du Canada, Ottawa sera une destination de choix. Si vous êtes un touriste, toutefois, il faudra délier les cordons de la bourse, puisque les prix des services d'hôtellerie dans la capitale nationale risquent de monter en flèche.

Pour cette période de l'année, certains hôtels du centre-ville d'Ottawa affichent déjà des prix plus élevés qu'à l'habitude.

Les coûts continueront d'augmenter au fur et à mesure que l'on s'approchera du 1er juillet 2017.

Tout est une question d'offre et de la demande, a expliqué Steve Ball, le président de l'Association des hôtels d'Ottawa et de Gatineau.

« À chaque année, le 1er juillet est une période de l'année très occupée et les prix des chambres d'hôtel sont toujours à la hausse », a-t-il rappelé.

« En 2017, la demande sera encore plus grande en raison du 150e anniversaire de la Confédération, mais le nombre de chambres d'hôtel, lui, restera sensiblement le même! »

M. Ball suggèrent aux touristes de réserver leur chamble le plus tôt possible et, de préférence, dans un hôtel situé en banlieue. 

« À Ottawa, nous sommes généralement habitués à ce que ce soit plus ou moins facile de réserver une chambre d'hôtel [ à un prix raisonnable ]. Pour 2017, il faudra s'attendre à ce que ce soit un plus grand défi. »

En Outaouais

À Gatineau, la demande pour une chambre d'hôtel lors des festivités entourant le 150e anniversaire de la Confédération canadienne est également très forte.

NathalieTremblay, directrice des ventes au Crown Plaza, prétend que 75 % des chambres de son hôtel sont déjà réservées pour la fin de semaine du 1er juillet 2017.

Gatineau a toujours été une zone de débordement pour Ottawa, a-t-elle expliqué en entrevue. « Plus les hôtels de la capitale nationale sont pleins, plus les gens se dirigent du côté de l'Outaouais. »

Les prix sont un peu plus élevés qu'à la normale pour ce temps de l'année, mais ils sont loin d'être au même niveau que ceux des hôtels d'Ottawa, a-t-elle précisé.

C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles Gatineau réussit, elle aussi, à tirer son épingle du jeu, selon France Bélisle, directrice générale de Tourisme Outaouais.

« On voit déjà qu'il y a un rythme de réservation intéressant pour l'été 2017 », a-t-elle indiqué. « Il reste encore de la place, alors c'est le temps pour les gens de faire des réservations. »

Avec les informations du journaliste Godefroy Chabi

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine