Retour

Les projets pilotes d’élevage de poules et d’abeilles approuvés à Gatineau

Le conseil municipal de Gatineau a entériné, mardi, les projets pilotes de petits élevages urbains sur son territoire, en vue de la consommation personnelle d'œufs et de miel.

Déjà, plus de 140 citoyens auraient manifesté leur intérêt pour élever des poules ou des abeilles sur leur propriété. La Ville octroiera 50 permis pour l’élevage de poules et 15 pour les abeilles.

Le groupe Apicentris supervisera le projet pour les abeilles, alors les équipes de la ferme Moore le feront pour les élevages de poules.

Adopté tel quel, malgré les changements demandés

L’ex-conseiller municipal Luc Angers est intervenu lors du conseil pour demander d'ajouter certaines mesures pour mieux encadrer les apiculteurs en herbe.

M. Angers, qui est allergique aux abeilles, a suggéré au conseil d'exiger que les participants reçoivent l'assentiment de leurs voisins situés dans un rayon de 50 mètres. Il a aussi demandé que la présence d’abeilles soit identifiée bien visiblement sur les terrains concernés.

La conseillère du district de Bellevue, Sylvie Goneau, a elle aussi demandé que le projet pilote comprenne l'affichage obligatoire du permis, afin d’aviser les citoyens de la présence d'abeilles.

Le conseil a toutefois adopté le projet tel qu'il a été présenté, il y a deux semaines, sans apporter ces changements.

La présidente de la Commission Gatineau, Ville en santé, Louise Boudrias, qui a piloté ce dossier, a assuré que le projet pilote permettra de bien encadrer les ruches.

Avec les renseignements de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine