Retour

Les rapides des Nègres de Bouchette doivent-ils changer de nom?

Un des onze noms de lieux au Québec à porter le mot « nègre » se trouve à Bouchette, en Outaouais.

Les rapides portent officiellement ce nom depuis 1970, mais celui-ci ferait référence à un événement survenu au début du siècle dernier.

On ne s'entend toutefois pas sur son origine exacte. On raconte que ce nom aurait été choisi en mémoire d'un couple noir décédé dans les rapides ou encore qu'un draveur noir y serait mort.

Pour la militante pour les droits des noirs Rachel Décoste, l'initiative de donner un tel nom pouvait être louable il y a 45 ans, mais celui-ci prend un tout autre sens de nos jours.

C'est à la Commission de toponymie du Québec de décider des changements de noms de lieux. Même si 11 endroits dans la province portent le mot « nègre », aucun groupe n'a encore formulé de demande pour que soient changés les noms, explique Jean-Pierre Leblanc, le porte-parole de la commission.

« Il y a des études qui se font, mais ça peut être assez long. Il peut y avoir toutes sortes de demandes et la commission tient compte de tous ceux qui pourraient s'opposer au changement, mais il faut que ça soit fait dans l'harmonie également avec les communautés », précise-t-il.

Tous ne croient que les rapides doivent changer de nom. Claire Hamel possède un terrain à proximité de l'endroit et ne voit pas d'inconvénient à conserver cette appellation.

« C'est un nom qui remonte à loin et je ne le prends pas dans le vrai sens du mot si c'est ce que vous voulez savoir », dit-elle.

Le maire de la municipalité, Réjean Major, ne compte pas formuler de demande officielle pour changer le nom puisqu'aucun citoyen ne semble s'en offusquer. Selon lui, il s'agit d'une partie de l'histoire.

D'après le reportage de la journaliste Marie-Ève Tremblay

Plus d'articles

Commentaires