Retour

Les réponses à cinq questions sur les inondations

Depuis plusieurs jours, les cours d'eau sortent de leurs lits en Outaouais et dans l'Est ontarien. Voici les réponses à cinq questions au sujet des inondations dans la région.

1. Comment aider les sinistrés?

La principale chose à faire est d'éviter de se rendre sur les lieux d'une inondation si l'on n'habite pas dans le secteur, selon le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. Le maire souligne que la circulation automobile est une nuisance en zone inondée. « Avec le mouvement de l’eau, on ne sait pas ce qu’il y a en dessous. La circulation, ça doit rester si c’est nécessaire », a averti le maire.

2. Quelles sont les villes de l’Outaouais qui recevront de l’aide financière du gouvernement provincial?

Les villes de Blue Sea, Duhamel, Gatineau, Mansfield-et-Pontefract, Montpellier, Mulgrave-et-Derry, Otter Lake, Pontiac, Ripon et Saint-André-Avellin sont admissibles au Programme d’aide financière lors de sinistres.

Ce fonds permettra de réparer certains dommages aux résidences et aux infrastructures municipales qui ne peuvent être couverts par une assurance. Le programme indemnisera les municipalités pour les dépenses additionnelles occasionnées par le déploiement de mesures d'urgence.

3. Quels sont les secteurs les plus touchés?

En plus des villes québécoises qui recevront de l’aide de Québec, plusieurs secteurs de l’Est ontarien sont inondés. C’est notamment le cas de certaines rues dans le secteur de Cumberland, à Ottawa, et de la municipalité de Clarence-Rockland.

Voici une carte des lieux inondés dans la région :

4. Quand le niveau de l’eau arrêtera-t-il de monter?

La situation la plus critique devrait être atteinte samedi. Par la suite, les autorités municipales de Gatineau, Pontiac et Saint-André-Avellin prévoient une régression du niveau de l'eau et une stabilisation de la situation.

5. Peut-on prévenir une inondation?

À Gatineau, la réponse est un peu oui et un peu non, selon M. Pedneaud-Jobin.

« Il y a des endroits où, si on avait la réglementation, on n’aurait pas le droit de construire, parce que ce sont des zones inondables […]. Les gens peuvent prendre des mesures, comme s’équiper avec des pompes pour évacuer l'eau. Nous, on va refaire certaines infrastructures. On va essayer de limiter les dégâts », a expliqué le maire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine