Retour

Les restaurateurs de la rue Elgin à Ottawa victimes d’un marché sursaturé?

Le restaurant Fresco Bistro du 354 rue Elgin à Ottawa va fermer définitivement ses portes jeudi soir. Une situation que craignent beaucoup de propriétaires et de gérants dans la rue Elgin qui doivent faire face à des coûts d'exploitation élevés, des loyers et des factures d'électricité salés, mais aussi à une forte concurrence.

Le copropriétaire du restaurant, Jim Bickford, a choisi de fermer son établissement parce qu'il voulait changer après 10 ans dans les mêmes affaires. Mais il soutient aussi que l'augmentation des coûts associés à ce type d'entreprise sur la rue Elgin n'est un secret pour personne.

« Pour nous, la fermeture nous a motivés à faire certains changements et à avoir une situation plus rentable dans un endroit différent et des circonstances autres », déclare Jim Bickford en anglais.

« Les loyers ont augmenté considérablement. Hydro Ottawa pratique des tarifs obscènes en ce moment-ci, ce ne sont pas des facteurs déterminants dans notre décision, mais ils font partie de la décision », précise-t-il.

Originaire de Montréal, Stanley Devine a ouvert son restaurant de smoked meat Dunn's Famous, il y a une vingtaine d'années. Il trouve que c'est plus difficile de réussir en ce moment à cause du nombre élevé de restaurants dans la rue.

« Maintenant, on n'a pas assez de monde pour tous les restaurants », assure M. Devine.

Les dépenses sont trop importantes pour moi

Stanley Devine, propriétaire de Dunn's Famous

D'autres restaurateurs estiment que le marché est encore ouvert à condition de proposer une offre différente aux clients.

Myrna Metcalfe, qui détient le Elgin Street Diner, n'a pas peur de la concurrence. Elle a choisi d'ouvrir son établissement 24 h sur 24 et propose des poutines aux fêtards qui sortent des clubs jusque tard dans la nuit.

« Pour nous, plus il y a des restaurants, plus il y a de monde dans les restaurants », estime-t-elle.

Tara Porter, gérante de Pure kitchen, dit avoir trouvé une niche en ouvrant un restaurant végétarien il y a 6 mois.

« C'est une bonne chose pour nous d'offrir quelque chose de différent », assure-t-elle.

Avec les informations de la journaliste Josée Guérin et de CBC

Plus d'articles

Commentaires