Les autorités continuent de surveiller de près le niveau des cours d'eau de la région. À Ottawa, notamment, la rivière Rideau a débordé de près d'un mètre, vendredi matin, dans le secteur du Vieil Ottawa-Sud.

La Ville d'Ottawa est sur place pour distribuer des sacs de sable aux résidents, afin que ces derniers puissent former des digues et protéger leurs maisons.

Les autorités s'attendent à ce que le niveau des eaux atteigne un sommet vendredi après-midi et reste élevé jusqu'à samedi matin.

Toute l'eau accumulée lors des pluies des derniers jours n'a pas encore coulé dans la rivière Rideau. Son niveau devrait commencer à redescendre en début de semaine prochaine.

« On surveille la situation. Il est difficile de prédire quel sera le niveau de l'eau à son plus haut », a indiqué Bryden Denyes, porte-parole pour la Ville d'Ottawa.

Des résidents du secteur ont indiqué ne pas être inquiets outre mesure, croyant que leurs résidences seraient en mesure de résister aux éléments.

D'autres secteurs touchés dans la municipalité de La Nation

L'eau continue d'envahir certains secteurs de La Nation, dans l'Est ontarien. Une section du chemin de comté 9, entre les chemins de comté 16 et 2, a été fermée près du pont Séguin, en raison de la crue de la rivière Nation.

L'Office de protection de la nature de la vallée Rideau indique que le point culminant de la crue dans cette région devrait survenir en milieu d'après-midi samedi. Le niveau de l'eau devrait baisser par la suite.

Le porte-parole de l'Office, Patrick Larson, affirme que la situation est moins grave que prévu.

En Outaouais

La Sécurité civile en Outaouais continue de surveiller les niveaux de l'eau et affirme que la crue de la rivière des Outaouais a un impact du côté des Basses-Laurentides et dans le secteur du barrage Carillon, où l'eau a atteint le seuil d'inondation mineure, mais pas en Outaouais.

Selon le directeur régional Gaétan Lessard, une accalmie est prévue samedi et dimanche, mais l'eau pourrait remonter lundi, en raison des précipitations prévues.

Plus d'articles

Commentaires