Retour

Les Sénateurs congédient leur entraîneur-chef

À peine 48 heures après son entrée en fonction, le nouveau directeur général des Sénateurs d'Ottawa, Pierre Dorion, a annoncé qu'il effectuait un grand ménage mardi. Il a en effet remercié l'entraîneur-chef Dave Cameron et ses adjoints André Tourigny et Rick Wamsley.

L'annonce survient au moment où les spéculations allaient bon train depuis que Bryan Murray a passé le flambeau après 10 saisons à la tête des opérations hockey de l'équipe outaouaise.

Un troisième entraîneur adjoint, Jason Smith, a également été démis de ses fonctions, mais on lui a offert de nouvelles responsabilités dans l'organigramme de l'équipe.

« Ça a été une décision difficile tant sur le plan personnel que professionnel. Je leur souhaite bonne chance. Ils sont tous de bonnes personnes », a d'abord dit Pierre Dorion lors d'une conférence de presse.

« Nous avons accordé le premier but 51 fois et nous avons été déclassés 51 fois au chapitre des tirs au but. C'est quelque chose que nous devions changer », a poursuivi le nouveau DG.

Cameron, 57 ans, avait pris les rênes de l'équipe le 8 décembre 2014 après trois saisons dans un rôle d'adjoint. Sous sa férule, les Sénateurs ont montré une fiche de 70-50-17.

La saison dernière, il avait mené l'équipe à une formidable poussée afin d'accéder aux séries éliminatoires. Les Sénateurs avaient cependant plié bagage au premier tour contre le Canadien.

En 2015-2016, les Sénateurs ont conclu la saison au 11e rang dans l'Association de l'Est avec une fiche de 38-35-9.

Tourigny, 41 ans, s'était joint au personnel d'entraîneur des Sénateurs le 1er juillet 2015 après avoir passé les deux saisons précédentes dans un rôle d'adjoint avec l'Avalanche du Colorado. Il a aussi été l'entraîneur-chef et directeur général des Huskies de Rouyn-Noranda dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Quant à Wamsley, 56 ans, il était à l'emploi des Sénateurs depuis le 28 juillet 2010. L'ancien gardien de la LNH a disputé 407 rencontres avec les Flames de Calgary, les Blues de St. Louis, les Maple Leafs de Toronto et le Canadien.

Le jeu défensif, une priorité

Pierre Dorion a indiqué qu'il aimerait nommer son nouvel entraîneur avant le repêchage.

« Je ne peux pas me tromper sur le prochain entraîneur. Ma préoccupation, c'est qu'on ait la bonne personne pour gagner.

« Neuf joueurs ont le potentiel de marquer 20 buts. On va assurément chercher quelqu'un qui peut s'engager à ce que nos joueurs jouent défensivement. Mais ce n'est pas juste la responsabilité des entraîneurs, c'est celle des joueurs aussi [...] Je pense que les joueurs veulent gagner. Non, désolé, je m'excuse, je sais que ces gars-là veulent gagner. »

Plus d'articles

Commentaires