Les Sénateurs d'Ottawa vont encore une fois amorcer la campagne 2016-2017 sous le signe du renouveau... un renouveau qui s'est entamé bien avant la fin de la dernière saison.

Un texte de Jonathan Jobin

La direction de l'équipe a effectué plusieurs changements à sa formation. Elle s'est entre autres départie de jeunes joueurs qui ne répondaient pas aux attentes. Jared Cowen, Shane Prince et Patrick Wiercioch ont notamment été envoyés sous d'autres cieux.

Le mouvement s'est poursuivi durant la saison morte. Les Sénateurs ont fait l'acquisition de Derick Brassard, des Rangers de New York, en échange de Mika Zibanejad et ont envoyé Alex Chiasson à Calgary.

Il n'y a pas que sur la glace que des changements ont été effectués. Le directeur général Brian Murray a laissé sa place à son bras droit Pierre Dorion qui, lui, a embauché Guy Boucher comme entraîneur.

Le Québécois originaire de Notre-Dame-du-Lac aurait bien aimé avoir plus de temps pour mettre son empreinte sur sa nouvelle équipe, mais le camp d'entraînement a été marqué par les blessures à des joueurs-clés. Mark Stone et Clarke MacArthur ont subi des commotions cérébrales, tandis que le jeune Curtis Lazar a souffert d'une mononucléose et n'a presque pas joué.

D'ailleurs, les Sénateurs ont choisi de le céder à leur club-école dans la Ligue américaine afin qu'il retrouve la forme avec les Senators de Binghamton.

« Dans les matchs, on avait plusieurs jeunes qui ont eu plus de temps pour se prouver, mais on a eu moins de temps avec mon équipe d'entraîneurs. On n'a pas eu assez de répétitions et on n'a pas eu notre équipe pendant presque tout le camp. Il va falloir faire des répétitions rapidement avec notre façon de jouer », souligne Boucher.

L'ancien entraîneur du Lightning de Tampa Bay a quand même eu le temps de tenir quelques séances d'entraînement très intenses.

Son jeune coéquipier Thomas Chabot a aussi été impressionné.

« J'ai rarement eu des entraînements aussi intenses. Je compare ça à mes expériences avec Équipe Canada. Il y a beaucoup de systèmes et d'intensité, on n'a pas beaucoup de pauses. C'est plaisant d'être ici, on sera une équipe avec de la vitesse et les joueurs sont en forme », affirme Chabot, qui, à 19 ans, commencera l'année à Ottawa.

Après des débuts modestes, le défenseur des Sea Dogs de Saint-Jean (N.-B.), dans la LHJMQ, a impressionné les dirigeants des Sénateurs.

« S'il n'est pas prêt, il ne restera pas, mais s'il peut aider l'équipe à gagner, il va rester, a dit Guy Boucher. On ne veut pas le développer, il faut gagner et s'il mérite de jouer il va jouer. »

« On va le réévaluer après 9 et 40 matchs », a ajouté le DG Pierre Dorion.

Même s'il ne compte pas complètement chambouler les systèmes, le nouvel entraîneur espère quand même laisser sa marque. Il a déjà annoncé qu'il gardera 8 défenseurs pour amorcer la saison et veut utiliser souvent une formation de 11 attaquants et 7 défenseurs.

Les joueurs, eux, aiment ce qu'ils voient depuis quelques semaines.

« Le camp est terminé et on sent qu'on a commencé la saison. Nous savons que tout le monde mérite d'être ici et que ce groupe de joueurs devra réaliser ses objectifs, a mentionné le capitaine Erik Karlsson. L'équipe est pleine de potentiel. Nous aimons le fait de garder huit défenseurs. »

La plus grande force des Sénateurs proviendra probablement de son groupe de défenseurs. Le premier duo composé de Karlsson et de Marc Méthot ne soulève aucun doute. Dans le deuxième duo, Cody Ceci a pris du galon l'an dernier et sera en mesure de bien appuyer le vétéran Dion Phaneuf. Les autres défenseurs se battront constamment pour avoir du temps de jeu dans le dernier tandem.

Chose certaine, les Sénateurs miseront encore une fois sur un beau mélange de jeunesse et d'expérience. L'équipe compte une dizaine de joueurs de 25 ans ou moins. Ils seront encadrés par plusieurs jeunes vétérans, dont Karlsson, Méthot, Kyle Turris et Derick Brassard.

Après avoir raté les séries en 2016, l'objectif reste simple pour Ottawa et Guy Boucher cette saison : participer à la danse du printemps.

  • Arrivées : Derick Brassard, Thomas Chabot, Chris Kelly, Tom Pyatt, Phil Varone
  • Départs : Mika Zibanejad, Alex Chiasson, Shane Prince, Milan Michalek, Patrick Wiercioch, Jared Cowen

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque