Les Stampeders de Calgary ont volé la vedette lors du gala de la Ligue canadienne de football (LCF), jeudi soir à Toronto. Bo Levi Mitchell a été nommé joueur par excellence et quatre autres membres de l'organisation sont aussi repartis avec un trophée.

Le quart-arrière Bo Levi Mitchell a été un choix unanime alors qu’il a reçu les 73 votes des membres de l’Association des chroniqueurs de football du Canada (ACFC) et des neuf entraîneurs-chefs du circuit.

Sa fiche comme partant en 2016 a été de 15 victoires, une défaite et un match nul. Il a complété 412 des 606 passes qu’il a tentées, en plus de réussir 32 passes de touché. Il a connu 11 matchs de plus de 300 verges de gain.

Le représentant de la Division est était le receveur éloigné Ernest Jackson, du Rouge et Noir d’Ottawa.

Messam le meilleur Canadien

Le demi à l'attaque Jerome Messam a été préféré à Andy Fantuz des Tiger-Cats de Hamilton, pour le titre de joueur canadien par excellence.

Il avait récolté le même honneur en 2011 alors qu’il portait les couleurs des Eskimos d’Edmonton.

Jerome Messam vient de connaître la meilleure saison de sa carrière avec des gains de 1198 verges au sol et 12 touchés.

La ligne à l'attaque, un travail d’équipe

C’est au nom de ses coéquipiers de la ligne à l'attaque des Stampeders que Derek Dennis a accepté le trophée remis au meilleur joueur de ligne.

Cette saison, les Stampeders n’ont accordé que 20 sacs à leurs adversaires, soit 13 de moins qu’en 2015.

En hommage à Mylan Hicks

Le receveur éloigné Davaris Daniels a passé les sept premières semaines de la saison au sein de l’équipe d’entraînement des Stampeders.

Quand il a finalement eu sa chance, le 19 août face aux Lions, il a capté quatre passes pour des gains de 66 verges, en route vers une saison de 885 verges de gain par la passe.

Très ému en recevant son trophée, Daniels a tenu à rendre hommage à son ancien coéquipier et ami, Mylan Hicks, mort lors d’une fusillade dans un bar de Calgary.

Dickenson tout comme Ron Lancaster

À sa première saison comme entraîneur-chef, Dave Dickenson remporte le titre de pilote de l’année avec 72 votes, contre un seul en faveur de Rick Campbell, du Rouge et Noir.

Sous sa gouverne, les Stampeders ont remporté 15 matchs, un record pour un entraîneur recrue.

Cet honneur lui permet de répéter l’exploit de Ron Lancaster, qui jusqu’à maintenant, avait été le seul à remporter un titre de joueur par excellence et d’entraîneur-chef de l’année.

Il avait remporté le titre de joueur par excellence en 2000, alors qu’il portait les couleurs des Stampeders.

Un troisième prix pour Elimimian

Le secondeur des Lions de la Colombie-Britannique Solomom Elimimian a remporté le titre de joueur défensif par excellence, comme il l’avait fait en 2014. Il avait également été nommé recrue de l’année en 2010.

Cette saison, il a récolté huit sacs et a réussi une interception.

Un record et un trophée

Le botteur des Blue Bombers de Winnipeg, Justin Medlock, a mis la main sur le titre de joueur par excellence au sein des unités spéciales.

Avec ses 60 placements réussis, il a éclipsé la marque de 59, détenu par Dave Ridgeway. Une marque que Ridgeway avait établie en 1990, avec les Roughriders de la Saskatchewan.

Les autres trophées

Quelques autres trophées ont été remis au cours de la soirée. Normie Kwong, un ancien des Stampeders et des Eskimos, a reçu, à titre posthume, le trophée Hugh-Campbell pour sa contribution au développement de la LCF.

Jason Colero, le directeur des programmes éducatifs et communautaires des Argonauts de Toronto a reçu le prix du commissaire, pour son travail auprès des jeunes.

Le trophée des anciens combattants Jake-Gaudaur a été remis à Matt Black des Argonauts et le trophée Tom Pate à Marco Iannuzzi des Lions pour son travail dans la communauté.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?