Retour

Les syndicats mentent aux fonctionnaires pour des raisons partisanes, selon Pierre Poilievre

Le candidat conservateur dans la circonscription de Nepean-Carleton et ministre sortant, Pierre Poilievre, réfute les arguments des dirigeants syndicaux de la fonction publique fédérale.

En point de presse ce matin, il a accusé les syndicats de propager de fausses informations à propos des réformes des congés de maladie et des régimes de retraite des fonctionnaires.

Les congés de maladie

Pierre Poilievre rappelle qu'une nouvelle session de négociation a été lancée en 2014. Le but du gouvernement, a-t-il souligné, est de s'assurer que les fonctionnaires bénéficient d'un régime de congés de maladie moderne et exhaustif, qui répond vraiment aux besoins des travailleurs.

Pierre Poilievre soutient que certains chefs syndicaux disent sans raison que les congés de maladie accumulés seront perdus.

C'est faux, selon lui. « Selon le nouveau régime proposé, une valeur additionnelle va être attribuée à ces journées, qui seront disponibles pour ceux qui en ont besoin », a-t-il déclaré.

Pour voir la déclaration de Pierre Poilievre sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Les régimes de retraite

Par ailleurs, le ministre sortant de l'Emploi et du Développement social affirme qu'il est faux de dire que le gouvernement conservateur veut changer les régimes de retraite à prestations déterminées.

Il ajoute que, depuis 2012, le gouvernement fédéral n'a proposé aucun changement au régime de retraite et qu'il n'a pas l'intention de le faire.

Le chef conservateur Stephen Harper a publié jeudi une lettre ouverte avec les mêmes propos.

L'Alliance de la fonction publique du Canada persiste et signe

L'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) balaie du revers de la main le discours des conservateurs.

Son vice-président dans la région, Larry Rousseau, maintient que les conservateurs ont bel et bien l'intention de faire disparaître dès 2018 les congés de maladie accumulés ainsi que changer le régime de retraite à prestation déterminé pour qu'il devienne à cotisation déterminé, comme il est de plus en plus courant dans le secteur privé.

Pour voir la réaction de Larry Rousseau, de l'AFPC, sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus tôt cette semaine, le Nouveau Parti démocratique a annoncé son plan pour l'avenir de la fonction publique.

Les libéraux ont une position similaire à celle du NPD.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine