Retour

Les syndiqués d'Ivaco à L'Orignal s'entendent avec leur employeur

Les 370 travailleurs syndiqués de l'usine d'Ivaco à L'Orignal, dans l'Est ontarien, ont un nouveau contrat de travail en poche. Les membres des sections locales 7940 et 8794 du Syndicat des métallos ont ratifié leur nouvelle convention collective, lundi.

Un texte de Denis Babin

D'une durée de trois ans, le contrat de travail a été approuvé par 95% des employés de la fonderie et 85% de ceux du laminoir.

« Les priorités des membres ont été discutées. C'est ce que les membres désiraient obtenir », a indiqué le président de la section locale 7940, qui représente les travailleurs du laminoir, Éric Fournier.

Tant les employés de production que ceux des métiers ont obtenu des augmentations salariales. Elles varient, pour les premiers, de 1,50 $ à 3 $ de l'heure, et pour les deuxièmes, de 3,82 $ à plus de 7 $ de l'heure.

Rappelons qu'en 2011, les travailleurs d'Ivaco avaient consenti à un gel salarial d'une durée de cinq ans.

« Il a fallu tenir neuf journées de négociations pour obtenir ce contrat-là. Du point de vue de la collectivité, c'est une bonne entente », a ajouté M. Fournier.

Dans leur nouvelle convention collective, les syndiqués ont aussi obtenu un renforcement des protections contre la sous-traitance, ainsi que des avantages sociaux améliorés.

L'usine de L'Orignal d'Ivaco, qui produit des billettes et des tiges d'acier, emploie un total d'environ 500 personnes.

La convention collective d'un troisième groupe de travailleurs viendra à échéance au mois de novembre.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine