La grève qui durait depuis plus de trois mois à l'usine Resco, de Grenville-sur-la-Rouge, en Outaouais, est maintenant terminée. La centaine de travailleurs a accepté un nouveau contrat de travail lundi.

Selon le syndicat, aucune clause de disparité n'a été introduite dans le régime de retraite, mais des concessions salariales ont été faites.

« C'est certain qu'on a fait certains sacrifices devant une menace bien réelle de fermeture, mais on est loin de ce qui nous était demandé au début », souligne le président de la section locale 6213 des Métallos, Alain Desjardins, par communiqué.

Resco produit des briques réfractaires qui sont utilisées notamment par les moulins d'acier.

Les employés, affiliés au syndicat des Métallos, étaient sans contrat de travail depuis le 30 avril dernier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine