Retour

Les tours Absolute World de Mississauga : symbole de fierté

En verre, scintillantes, vertigineuses... les tours Absolute Word de 50 et 56 étages font la fierté de Mississauga, en Ontario. Contrairement à Gatineau où le projet Place des peuples du Groupe Brigil ne fait pas l'unanimité, la construction des tours « Marilyn Monroe » a été un projet rassembleur. Comment les tours ont-elles réussi à s'imposer? Voici les ingrédients de leur succès.

Un texte de Angie Bonenfant

Lorsque vous prenez l'avion et arrivez à l'aéroport Pearson de Toronto, vous pouvez distinctement apercevoir les tours Absolute World. Elles se détachent du paysage « comme une perle dans un écrin de velours ».

« Elles sont splendides! En terme d'architecture moderne, il n'y en a pas beaucoup comme ça dans le monde. [...] Elles ont un look différent, tout dépendant de votre angle de vision. Je les ai vues le matin, au lever du soleil, le soir au coucher du soleil, la nuit lorsque toutes les lumières des condos sont allumées... Elles sont magnifiques! », s'exclame Ed Sajecki, conseiller de Mississauga.

Trois éléments du succès

Les tours Absolute World ont transformé le paysage du centre-ville de Mississauga et lui ont donné un nouveau visage. « Avant, Mississauga était essentiellement un vaste champ d'agriculture. On cultivait du maïs, ici », rappelle, sourire au coin des lèvres, Ed Sajecki, conseiller municipal.

« Nous avions quelques bâtiments, ici et là, mais c'était à peu près tout. L'arrivée des tours Absolute a vraiment donné le ton pour un centre-ville vaste, piétonnier, avec plusieurs espaces publics. », ajoute-t-il.

Cette transformation, toutefois, ne s'est pas réalisée à l'improviste. L'administration municipale a longtemps réfléchi sur la manière de revitaliser son centre-ville.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

« Mississauga a eu une mairesse éclairée [Hazel McCallion] qui vient de quitter son poste à un âge très avancé, mais qui, dès le début, a décidé de donner une consistance à sa ville. Sous son administration, ils ont tout planifié », explique l'ex-présidente de l'Ordre des architectes du Québec, Odile Hénault.

« Les tours ne sont pas plantées-là, toutes seules au milieu d'un champ », poursuit-elle. « Elles sont entourées d'autres tours. [...] Pas besoin de faire une demi-heure de taxi pour aller prendre un verre quelque part, ces gens-là sont déjà au centre-ville. »

Les tours Absolute World en chiffres

Plus hautes que la tour de la Paix, à Ottawa, mais plus petites que la Scotia Plaza, à Toronto, les tours Marilyn Monroe se démarquent grâce à leur forme particulière.

La torsion de la plus haute tour est de 209 degrés. Les Absolute World sont les deux édifices les plus hauts de Mississauga.

« Notre maire et tous les autres maires qui l'ont précédé ont réussi à créer un environnement qui favorise la présence d'entreprises ici », ajoute de son côté Loretta Phiney, agente immobilière à Mississauga. « Une fois ces entreprises installées, il y a eu une grande demande pour des logements », précise-t-elle.

« C'est ce qui explique la présence des Marilyn Monroe, ici, et d'autres grands bâtiments dans le centre-ville. »

Le succès et la popularité des tours semblent donc reposer sur un travail de longue haleine entrepris par la Ville de Mississauga. Quels sont les éléments nécessaires pour la construction de gratte-ciel réussie?

Élément #1 : Un endroit central

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Les tours Absolute World ont été érigées en plein coeur du centre-ville de Mississauga, devant le Square One, l'un des plus gros centres commerciaux au Canada. Ce secteur avait déjà été désigné par la Ville pour être un lieu à forte densité. Le zonage a été modifié pour permettre une telle ambition.

La construction de maisons unifamiliales a quant à elle été repoussée en bordure du centre-ville. L'administration voulait surtout un centre-ville animé où les citoyens empruntent les trottoirs et fréquentent les commerces environnants. Le quartier où se trouvent les tours est construit dans cette logique.

Cinq nouvelles stations du service de transport en commun rapide sont d'ailleurs sur le point d'accueillir les usagers au centre-ville. « C'est le début de quelque chose d'encore plus grand. Un jour notre centre-ville sera magnifique », soutient Ed Sajecki.

Élément #2 : Une architecture originale

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Les tours Absolute World sont le fruit d'un appel d'offres organisé dans le cadre d'un concours international. Le but était de demander à des architectes de partout à travers le monde de soumettre des idées. Les promoteurs et l'administration municipale ont reçu 92 propositions issues de 70 pays.

Ils en ont présélectionné six. Le choix s'est rapidement porté sur le design de Yasong Ma, un architecte d'origine chinoise, qui depuis a signé de multiples constructions éclatées en Amérique du Nord et en Europe.

« Au début, les promoteurs pensaient mettre sur pied qu'une seule tour de 56 étages », rappelle le conseiller Sajecki.

« Les promoteurs ont donc approché l'administration municipale pour construire une seconde tour. Nous avons accepté, bien sûr, et ils ont fait appel au même architecte », ajoute-t-il.

L'architecture des tours est organique, avance le conseiller. Elles s'implantent bien, selon lui, dans l'environnement du centre-ville.

La première tour, la plus haute, fait référence à Marilyn Monroe en raison de ses courbes.

« Imaginez l'actrice dans une longue robe de soirée moulante », glousse le conseiller. La deuxième fait plutôt référence à son second mari, le joueur de baseball Joe DiMaggio.

Élément #3 : Une participation citoyenne

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Le point de vue du citoyen demeure toutefois l'élément de succès essentiel pour la construction de tels édifices, insiste Ed Sajecki. Dès le début, les citoyens ont été invités à se prononcer sur le projet. C'est d'ailleurs eux, de concert avec les membres du jury, qui ont sélectionné le design final des tours.

Les maquettes des six projets présélectionnés ont été exposées au centre commercial Square One. Six mille citoyens ont voté pour le concept de leur choix.

Sur ce point, la Ville a fait un excellent travail, estime Linda Pinizzotto, présidente et fondatrice de l'Association des propriétaires de condos de Mississauga.

Elle insiste : « Il est important que les promoteurs et la Ville aient des rencontres avec les résidents locaux. Qu'ils prennent le temps d'écouter leurs préoccupations et qu'ils bâtissent quelque chose de sécuritaire et d'acceptable à leurs goûts. »

« Il ne faut surtout pas oublier que ce sont les gens qui résideront dans ces tours qui subiraient, tous les jours, les affres de voisins mécontents », note-t-elle.

Le centre-ville de Mississauga, avant et après

Mississauga est la sixième plus grande ville du Canada, avec plus de 730 000 habitants. La ville, relativement jeune, a longtemps hébergé de nombreuses fermes.

Contrairement au projet proposé par le Groupe Brigil, à Gatineau, les tours Absolute World n'ont pas été construites dans un quartier à caractère patrimonial.

La construction des tours s'inscrit dans une volonté de la Ville de dynamiser son centre-ville.

Plus d'articles