Retour

Les travaux à l’Hôpital Pierre-Janet pourraient durer six mois

Les travaux rendus nécessaires à la suite d'un dégât d'eau au bâtiment principal de l'hôpital psychiatrique Pierre-Janet à Gatineau pourraient prendre jusqu'à six mois, a annoncé jeudi matin le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de l'Outaouais.

En tout, 75 % de l'Hôpital Pierre-Janet a été touché par le dégât d'eau.

« Premièrement, il faut assécher l’endroit et ça va jusqu’à enlever des parties de murs, enlever l’amiante. Et ensuite, c’est de reconstruire, refaire les murs et les plafonds », soutient Denis Chénier, directeur général adjoint aux programmes de soutien, administration et performance.

D’ici mars, 16 des 79 usagers qui avaient été déplacés d’urgence à la suite du bris seront relogés graduellement au sixième étage du centre d’hébergement Foyer du Bonheur.

La majorité des usagers déplacés il y a deux semaines avaient été installée au Pavillon juvénile de l’hôpital. Ils y étaient toutefois à l’étroit, c’est pourquoi certains d’entre eux seront déplacés de nouveau.

Les 16 patients qui seront relogés au Foyer du Bonheur ne présentent pas de problèmes criminels, précise le CISSS de l’Outaouais.

« En terme d’exclusion, les personnes qui ont une problématique de nature criminelle vont être exclus de cette unité la, les personnes qui présente des comportements non contrôlables seront exclues de cette unité-là et les personnes qui présentent une déficience intellectuelle également », explique le directeur des programmes en santé mentale et dépendance du CISSSO, Alain Godmaire.

Des travaux au Foyer du Bonheur

Des travaux seront faits, afin de modifier la vocation des locaux du Foyer du Bonheur, qui abritent actuellement des bureaux. Les fenêtres seront notamment sécurisées et des douches seront aménagées.

La trentaine d’employés qui occupent les bureaux seront quant à eux transférés dans des locaux de la rue Bellehumeur.

Le dégât d'eau majeur survenu à l'Hôpital Pierre-Janet au début du mois s’est produit lors de la tentative d'évasion d'un détenu, qui y subissait une évaluation psychiatrique.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine