Retour

Les usagers de la STO à Aylmer invités à la patience

Le conseiller et président de la Société de transport de l'Outaouais (STO) Gilles Carpentier fait appel à la patience des usagers à la suite des modifications apportées au réseau dans le secteur d'Aylmer, cet automne. Il ajoute que des ajustements du service sont à venir.

En entrevue à l'émission Les matins d'ici mercredi, M. Carpentier a reconnu que bon nombre d'usagers sont insatisfaits des changements, particulièrement ceux qui utilisent la ligne 59.

À écouter:L'entrevue avec Gilles Carpentier, président de la STO, à l'émission Les matins d'ici

Il a admis que la STO n'arrivait pas à atteindre son objectif d'offre de service sur ce trajet, qui vise une fréquence de toutes les 9 minutes le matin et de toutes les 7 minutes le soir.

« On n'est pas là-dedans. Ça arrive assez souvent qu'il y ait des surcharges [quand les autobus sont trop bondés pour prendre de nouveaux passagers]. Ça arrive assez souvent qu'il y ait des retards », a concédé Gilles Carpentier.

À lire:Changements en vigueur pour les usagers de la STOà Aylmer

Le président précise que la STO effectue une surveillance constante de la situation avec des inspecteurs sur place et que tous les commentaires des usagers sont analysés, afin d'aider à améliorer la situation.

Je fais appel à la patience des gens. Je sais que ce n'est pas plaisant.
Gilles Carpentier, président de la Société de transport de l'Outaouais
Déjà, des ajustements ont été réalisés. « On a fait l'ajout de deux voyages à la 59, un à 6 h55 et l'autre à 7 h20. On sait qu'on doit continuer à superviser cette ligne-là », a-t-il précisé.

Gilles Carpentier a par ailleurs souligné que la STO observe déjà un changement de comportements des usagers par rapport à l'utilisation des parcs-o-bus, notamment celui de Rivermead (qui est moins achalandé qu'avant) et celui des Allumettières (qui connaît une augmentation).

La tenue de travaux partout sur le territoire contribue aussi aux difficultés de stabilisation du réseau, notamment à l'heure de pointe en fin de journée, a souligné le président de la STO.

Plus d'articles