Retour

Libre au Salon du livre de l'Outaouais

Malgré une journée de pluie verglaçante et des conditions routières difficiles, les amateurs de livres n'ont pas boudé la première journée du Salon du livre de l'Outaouais (SLO). Cette année, le rendez-vous littéraire souffle ses 37 bougies et se déroule sous le thème de la liberté.

Un texte de Angie Bonenfant

Comme les années passées, la programmation est riche en ateliers, animations et dédicaces. Nous avons profité de ces rencontres pour nous entretenir avec quelques personnalités.

ÉTIENNE BOULAY ET PATRICK MARLEAU

Jeudi, l'un des kiosques les plus visités a été celui de l'ancienne vedette de football canadien Étienne Boulay et de l'auteur Patrick Marleau. Ensemble, ils ont écrit le livre Touchdown, un roman jeunesse qui raconte les péripéties d'un jeune footballeur exilé à Rimouski, afin de poursuivre sa carrière dans le monde du ballon ovale.

L.i.b.e.r.t.é. : Qu'est-ce que ce mot vous inspire?

Patrick Marleau : Pour moi, c'est la liberté de pouvoir créer en tant qu'auteur, d'avoir le loisir de créer et de travailler quand on veut. C'est un peu ça le travail d'auteur, ce n'est pas un métier traditionnel. Le mot auteur, ça s'inscrit bien avec le mot liberté.

Étienne Boulay : La liberté pour moi, c'est quand tu es capable d'être toi-même et d'être libre. Juste être capable de prendre des décisions et d'être bien avec toi-même et de te regarder dans le miroir en te couchant le soir : c'est ça être libre!

Sur votre table de chevet, qu'est-ce qu'on retrouve?

Patrick : Une bonne pile de bandes dessinées : je suis un grand amateur de Star Wars. Dernièrement, ils ont sorti des bandes dessinées qui poursuivent l'aventure avec quelques personnages, alors je lis ça. Et il y a aussi les bandes dessinées de Guy Delisle, je les adore! Je les recommande.

Étienne : Guerrier fantôme de mon collègue Patrick! C'est vrai! J'ai acheté Excessif de Maxim Martin, parce que c'est un parcours qui me rejoint. Et j'ai plusieurs livres de Eckhart Tolle, il écrit des livres sur la spiritualité et sur la pensée positive.

MAXIME PEDNEAUD-JOBIN

À l'émission Plus on est de fous plus on lit, exceptionnellement animée à partir du SLO par Marie-Louise Arsenault, en après-midi, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, est décontracté et visiblement de bonne humeur. Il n'a pas écrit de livre, mais son père est l'auteur d'un ouvrage intitulé Parcours d'un idéaliste : coopération internationale en ONG, 1965-2015.

L.i.b.e.r.t.é. : Qu'est-ce que ce mot vous inspire?

C'est l'un des beaux thèmes dans l'histoire du salon, notamment parce que le livre, ça nous apporte cette liberté. Les connaissances que cela nous donne sur la vie, sur le monde et sur ce qui se fait ailleurs nous permettent de faire de meilleurs choix et de porter de meilleurs jugements sur ce qui se fait autour de nous. Donc, nous donner un peu plus de liberté.

Sur votre table de chevet, qu'est-ce qu'on retrouve?

J'ai recommencé à lire Alexandre Jardin, c'est un auteur que j'aime beaucoup. J'ai recommencé à lire L'île des gauchers que j'avais lu il y a trop longtemps maintenant.

MARIE LABERGE

La romancière et invitée d'honneur Marie Laberge passe en coup de vent. Elle n'a pas beaucoup de temps à perdre entre ses conférences et ses séances de dédicace. Malgré tout, elle garde le sourire aux lèvres et donne des poignées de main aux amateurs de livres qui sont présents.

L.i.b.e.r.t.é. : Qu'est-ce que ce mot vous inspire?

C'est quand même une des choses les plus fondamentales dans l'existence, la liberté! Il y a tellement de gens qui en sont privés. Il y a des gens qui ne savent pas que ça a un prix la liberté. Ça a un prix de réflexion : si on veut avoir le droit de choisir, il faut avoir l'obligation de s'informer. C'est pour ça que je trouve qu'entre le livre et la liberté, il y a quand même un très, très beau lien. Le livre, c'est un ferment pour la liberté! Le petit pain de la liberté va lever beaucoup mieux si on lit.

Sur votre table de chevet, qu'est-ce qu'on retrouve?

Certainement un réveille-matin... C'est terrible, parce qu'il faut vraiment se lever le matin! Présentement, j'ai un très beau livre que j'ai acheté à Paris, Voutch, qui est un dessinateur humoriste. C'est un grand livre sur la « voutcherie », c'est-à-dire comment il est devenu ce qu'il est. C'est un livre original avec beaucoup de représentations graphiques. C'est très drôle! Et aussi Un hiver avec Schubert.

Plus d'articles