Retour

Louise Boudrias demande plus de sécurité sur la promenade du Lac-des-Fées

La Ville de Gatineau doit renforcer la sécurité routière à l'intersection de la promenade du Lac-des-Fées et de la rue Gamelin, selon la conseillère du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond.

Louise Boudrias joint sa voix à celles de certains résidents du quartier qui veulent un resserrement des mesures de sécurité à cet endroit, depuis la mort d'une septuagénaire en mars dernier.

Guillian Whang, 71 ans, avait été happée mortellement par une camionnette, le 16 mars dernier, alors qu'elle circulait à pied avec son tricycle. L'accident avait ravivé les inquiétudes des résidents du quartier.

La promenade du Lac-des-Fées, qui commence à l'intersection de la rue Gamelin, n'est pas une grande artère, mais elle peut être achalandée aux heures de pointe.

Corridor scolaire

Pour améliorer la sécurité, les résidents réclament un trottoir en bonne et due forme du côté est de la promenade du Lac-des-Fées. Cette voie piétonnière officielle permettrait de désigner la promenade comme un corridor scolaire menant à l'École du Lac-des-Fées, rue Camille-Gay.

Des brigadiers pourraient aussi assurer la sécurité des enfants durant les périodes scolaires.

Louise Boudrias demande à la Ville de se pencher sur les solutions possibles pour améliorer la sécurité des piétons dans ce secteur.

Mme Boudrias souligne que l'option de construire un trottoir coûterait cher et qu'en attendant, la Ville peut faire des choses « qui vont permettre une plus grande sécurité », comme poser des affiches et marquer la chaussée de grandes lignes indiquant le passage de piétons.

L'analyse demandée par Louise Boudrias devrait prendre quelques semaines.

À long terme, la conseillère envisage une réduction de la vitesse et le réaménagement complet de l'intersection. Ces décisions devront recevoir l'approbation du conseil municipal.

Mais pour certains parents du secteur, une traverse piétonnière est nettement insuffisante.

La présidente du conseil d'établissement de l'École du Lac-des-Fées, Sandra Le Courtois, également membre de l'Association des résidants et résidantes du quartier Wright (ARRQW), appelle à la mobilisation des citoyens.

« Pour les parents et les citoyens qui habitent dans le secteur des Fées, je les invite vraiment à se mobiliser et à exiger que quelque chose soit fait pour la sécurité des enfants », lance-t-elle.

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine