Retour

Louise Boudrias quitte la Compagnie de chemin de fer de l'Outaouais

La présidente de la Compagnie de chemin de fer de l'Outaouais (CCFO), Louise Boudrias, a annoncé sa démission lundi après-midi. Elle quittera ses fonctions le 31 octobre prochain, après sept années passées à la tête de l'organisme.

Selon la conseillère du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond, le futur projet du train à vapeur sera développé à La Pêche. Il est donc logique que le nouveau conseil d'administration de la CCFO soit majoritairement formé de représentants de La Pêche.

Avec le recul, Louise Boudrias convient qu'il a été difficile de remettre le petit train à vapeur Chelsea-Wakefield sur les rails.

« La grande problématique, c'est tous les dommages à la suite des pluies diluviennes de 2011. On a travaillé pendant trois ans avec le ministère des Transports pour trouver des solutions […] mais pour le Ministère, les sols étaient trop dangereux. Les risques étaient trop élevés pour pouvoir investir », a expliqué Louise Boudrias.

Manque de volonté politique?

Selon la présidente de la CCFO, il y a aussi eu un manque de volonté politique de la part des élus gatinois.

Louise Boudrias déplore qu'au cours des cinq dernières années, il n'y ait pas eu de « champion » dans ce dossier.

Pourtant, elle souligne que le conseil d'administration de la CCFO a « travaillé fort » pour que le projet aboutisse.

La Compagnie de chemin de fer de l'Outaouais a confirmé, fin septembre, qu'elle avait accepté la proposition soumise par la Municipalité de La Pêche, qui souhaitait garder le train dans la région.

Le maire de La Pêche, Robert Bussière, souhaite que cette attraction reprenne du service dès l'an prochain entre Wakefield et Farm Point, un secteur de Chelsea. Il s'agit d'un tronçon d'environ 6,5 km, aménagé en terrain plat.

Plus d'articles