Retour

Mairie de Gatineau : Sylvie Goneau promet un accès privilégié aux entrepreneurs

La candidate à la mairie de Gatineau, Sylvie Goneau, se dit préoccupée par les délais auxquels font face certains entrepreneurs ayant présenté des projets à la Ville. Elle promet de leur ouvrir la porte de son bureau afin de les aider, si elle est élue.

Cette proposition fait partie du programme électoral que la candidate a présenté à la presse mardi.

Si elle est élue, Sylvie Goneau embauchera une personne dans son cabinet qui sera « attitrée spécifiquement à faciliter les transitions pour les entrepreneurs et [qui sera] un point d'entrée pour les entrepreneurs advenant des difficultés administratives ».

Dans les documents électoraux de la candidate, on qualifie cette personne d'« accompagnateur du citoyen entrepreneur, créateur d'emploi et de services ».

« Il faut travailler de concert avec les entrepreneurs pour construire cette vision et créer une ville à notre image et qui offre tous les services que nous désirons comme résidents », écrit Mme Goneau dans son programme.

Taxes, services et cordes à linge

La candidate à la mairie promet des services plus performants « aux citoyens qui payent des taxes », sans hausses d'impôts fonciers plus élevées que celles de l'indice du prix à la consommation. Elle veut aussi maintenir la taxe dédiée aux infrastructures.

Mme Goneau dit avoir à coeur le bien-être des citoyens, qui devraient bénéficier des mêmes avantages partout sur le territoire de la Ville.

Sa proposition d'une hausse modeste des impôts fonciers serait financée, entre autres, par les économies que la Ville peut générer en réduisant le nombre de postes dans l'administration municipale en ne remplaçant pas des retraités.

« En 2017, 171 personnes étaient prêtes à prendre leur retraite », a précisé Mme Goneau.

La conseillère sortante du district de Bellevue estime que la Ville peut également effectuer les économies qui étaient promises avec la fusion.

« Aujourd'hui, on a l'opportunité de devenir plus efficace et d'aller chercher les économies que la fusion devait apporter », indique la candidate.

Mme Goneau ne ferme pas la porte non plus à la privatisation de certains services, puisque la Ville s'est déjà engagée dans cette voie. « C'est ce qu'on fait avec le plan de redéploiement des arénas communautaires », a-t-elle fait remarquer.

Pas de suppression de services de base aux citoyens

Sylvie Goneau promet de ne pas réduire les services aux citoyens, du moins en ce qui a trait aux services de base, comme le transport en commun, le déneigement ou les travaux d'infrastructures.

Sous son administration, il y aurait toutefois révision du panier de services (comme des camps de jour, des cours de natation, etc.), afin de trouver des économies. Mme Goneau affirme qu'il faut « moderniser l'offre de certains services ».

« Est-ce qu'on offre le service d'une différente façon? Est-ce qu'on offre les services à la même segmentation de la population, est-ce qu'il y a encore un désir d'avoir certains services? », s'est demandé Mme Goneau.

La candidate s'en remet au travail de la Commission de révision des dépenses municipales pour décider quel service sera modifié ou annulé.

Quant aux investissements en infrastructures, la candidate à la mairie promet de réaliser l'ensemble des projets inscrits dans les plans triennaux d'investissement (PTI) de la Ville et qui n'ont pas encore été réalisés.

Elle a rappelé que cette année, la Ville n'a réalisé que 42 % des projets inscrits au PTI.

« L'argent dort, l'argent des citoyens dort dans les coffres de la Ville pour des travaux qui ont été prévus l'année passée, il y a deux ans ou il y a trois ans », a dit Mme Goneau.

Elle promet plus de détails sur la façon dont elle compte équilibrer le budget municipal dans son cadre financier, qui sera rendu public bientôt « puisqu'il ne reste que cinq semaines » à la campagne électorale.

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine