Même si un souffle glacial se fait sentir dans la région de la capitale nationale, les patineurs à Gatineau devront attendre avant de s'élancer sur la glace. Les équipes municipales s'activent cependant pour les préparatifs.

Les températures froides des derniers jours ont permis de rendre la glace plus ferme. Les cols bleus de la Ville de Gatineau multiplient donc les efforts pour rendre les patinoires accessibles au public.

« Tout dépend de la météo. Mais on souhaite que les patinoires puissent ouvrir cette fin de semaine ou en début de semaine prochaine », précise le porte-parole de la Municipalité, Jean Boileau.

Pour être sécuritaire, la glace des 88 patinoires de quartier doit mesurer 10 cm d'épaisseur. Les bénévoles et les employés s'affairent donc à les arroser pour atteindre la densité voulue.

Trop tôt pour les cours d'eau

Encore cette année, les résidents pourront patiner sur le ruisseau de la Brasserie. Il est cependant encore prématuré de s'y aventurer, puisque l'épaisseur de la glace est trop mince.

« Pour le ruisseau de la Brasserie, on parle de 30 cm. Il y a des échantillonnages qui seront faits ce mercredi. Depuis le 31 décembre, on est environ à 4 cm. Donc ce n'est pas suffisant », affirme M. Boileau.

La situation est la même pour le canal Rideau, à Ottawa. Pour le moment, la Commission de la capitale nationale (CCN) se garde bien de se prononcer sur une date d'ouverture éventuelle.

Deux patinoires extérieures sont toutefois déjà accessibles dans la capitale nationale, puisqu'elles sont réfrigérées, soit celle du parc Lansdowne et la patinoire des rêves Sénateurs, devant l'hôtel de ville.

Avec des informations de Jean-François Chevrier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine