Retour

Maltraitance : un ex-agent de la GRC de retour en cour

Le procès d'un ex-agent de la GRC se poursuit à Ottawa dans une affaire de maltraitance

Le procès d'un ex-agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et de sa conjointe se poursuit, mercredi, au palais de justice d'Ottawa dans une affaire de présumée maltraitance.

Les vidéos d'entrevues réalisées avec la présumée victime, le fils de 11 ans de l'accusé, sont présentées pendant la journée devant la Cour supérieure.

L'ex-agent de 44 ans et sa femme de 36 ans font face à des accusations de voies de fait graves, de séquestration et de manquement au devoir de fournir les choses nécessaires à l'existence.

La femme est également accusée d'agression armée sur l'enfant, tandis que son conjoint est également accusé d'agressions sexuelles causant des lésions corporelles et d'agression armée.

Les deux accusés, dont l'identité ne peut être dévoilée pour protéger la présumée victime, ont plaidé non coupables.

En cour mardi, la présentation de vidéos montrant l'enfant nu et ligoté dans le sous-sol familial a semblé ébranler le juge Robert Maranger et les gens présents dans la salle d'audience. Les cinq enregistrements, tournés un mois avant l'arrestation du couple en février 2013, ont été retrouvés dans le téléphone cellulaire de l'accusé.

En 2013, la GRC avait précisé que l'ex-agent n'était pas en service actif depuis mai 2011.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires