Retour

Mandat de grève générale illimitée pour 17 CPE en Outaouais

Les éducatrices de 17 Centres de la petite enfance (CPE) en Outaouais, membres de la CSN, ont voté à 89 % pour une grève générale illimitée.

Les syndiquées sont réunies en assemblée générale depuis mercredi midi à Gatineau.

Il n'y a pas de date fixée pour l'instant pour exercer ce moyen de pression.

Les quelque 400 éducatrices font la grève pendant quatre jours consécutifs cette semaine. Ce mouvement de grève touche 17 des 23 CPE de la région représentés par la CSN.

L'automne dernier, les éducatrices syndiquées s'étaient dotées d'un mandat de grève de six jours, qui sera entièrement épuisé demain.

Des négociations samedi et dimanche

La présidente du syndicat, Mélanie Beauchamp, indique que des pourparlers avec la partie patronale doivent reprendre samedi.

D'autres rencontres sont également prévues les 25 et 29 mars, et les 5 et 6 avril.

Mme Beauchamp dit être prête à discuter dès jeudi.

S'ils nous appellent demain, nous on est même prête demain là. C'est pas parce qu'on a un vote de grève générale illimitée qu'on va l'exercer tout de suite. Nous notre but ce n'est pas de faire la grève. C'est de négocier.

La présidente de l'Association patronale des CPE syndiqués de l'Outaouais (APCPESO), Manon St-Denis, se veut conciliante.

« Il ne faut pas [leur] en tenir rigueur », dit-elle.

Les éducatrices sont sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015.

Avec les informations de Julie-Anne Lapointe

Plus d'articles