Retour

Manifestation à Ottawa : les producteurs laitiers reçoivent beaucoup d'appuis politiques

Les revendications des milliers de producteurs laitiers rassemblés sur la colline du Parlement jeudi, trouvent un écho du côté des partis d'opposition à la Chambre des communes.

Les manifestants réclament d'Ottawa qu'il protège le système de la gestion de l'offre, menacé par l'importation massive de lait diafiltré des États-Unis.

Les producteurs laitiers exigent que le fédéral intervienne, afin de leur permettre de concurrencer les Américains à armes égales, en règlementant le lait diafiltré.

L'opposition néo-démocrate soutient leur cause. Le porte-parole du NPD en matière de finances, Guy Caron :

Même son de cloche du porte-parole du Bloc québécois en matière d'agriculture, d'agroalimentaire et du travail, Simon Marcil.

De son côté, le premier ministre Justin Trudeau a lui aussi réitéré son appui à la gestion de l'offre, « ce système qui offre de la stabilité aux producteurs, mais aussi des opportunités et de la sécurité aux citoyens [...] ça fonctionne depuis plus que 40 ans. »

Les pourparlers se poursuivent également avec les représentants des États-Unis pour trouver un terrain d'entente.

« Nous sommes en train de parler longuement avec les Américains. On en a discuté d'ailleurs avec le président Obama, dans son bureau à Washington », a-t-il ajouté.

Note discordante dans les rangs conservateurs

Le député de Beauce et candidat à la direction du Parti conservateur, Maxime Bernier, soutient toutefois que le système de gestion de l'offre a fait son temps et doit être remplacé par un libre marché.

Une position qui ne fait toutefois pas l'unanimité dans le Parti conservateur. Son collègue, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, appuie les revendications des producteurs laitiers.

Par ailleurs, l'ancien ministre du Commerce dans le gouvernement Harper, Ed Fast, a indiqué à I Politics avoir toujours défendu le système de gestion de l'offre lors des négociations sur le commerce international.

Il s'est ouvertement déclaré contre la position de Maxime Bernier, affirmant qu'elle n'était pas dans l'intérêt du Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine