Retour

Manifestation contre l'abandon de la réforme du système électoral à Ottawa

Des centaines de personnes se sont rassemblées samedi après-midi, sur la colline du Parlement, pour demander une réforme du système électoral fédéral.

Des manifestations semblables étaient organisées dans 27 villes du pays, dont Montréal et Toronto.

Les participants dénoncent la décision du gouvernement Trudeau de ne pas procéder à une réforme du mode de scrutin.

Le premier ministre Justin Trudeau avait promis avant et après les dernières élections qu'il changerait le système électoral uninominal majoritaire à un tour, à temps pour les élections de 2019. Il y a près de deux semaines, son gouvernement a toutefois annoncé qu'il renonçait à cet engagement.

Des électeurs déçus

Le président de Représentation équitable Canada, Réal Lavergne, est très contrarié. Selon lui, c'est la qualité de la démocratie qui est en jeu.

« La valeur d'un vote dans notre pays varie énormément dépendamment d'où on habite et pour qui on vote », a-t-il avancé, en entrevue devant le Parlement. « On milite pour la proportionnelle. On cherche des modèles qui sont bien adaptés pour notre réalité au Canada. »

M. Lavergne demande aux libéraux de faire marche arrière. « Je pense que les chances qu’ils gagnent la prochaine élection sont très réduites à cause de ce qu’on appelle une trahison », considère-t-il.

Plusieurs manifestants ont dit être déçus de la décision du gouvernement. C'est le cas de Dylan Trebels, qui indique avoir voté libéral aux dernières élections dans l'espoir que cette réforme voit le jour.

Je suis fâché, c'était une promesse!

Dylan Troubles, un étudiant en science politique

Cinq députés du Nouveau parti démocratique (NPD) étaient également sur place. « [...] Notre premier ministre, Justin Trudeau, se tient debout et brise sa promesse [...]. C’est une honte! », a envoyé Niki Ashton, députée de Churchill-Keewatinook Aski.

Les députés du NPD espèrent que le gouvernement sera influencé par une pétition qui compte plus de 100 000 signatures. Cette dernière demande que « les élections de 2015 soient les dernières élections fédérales canadiennes à avoir été menées selon le système majoritaire uninominal à un tour ».

Avec les informations de la journaliste Mylène Crête

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine