Retour

Manifestation pour la paix en Colombie devant le Parlement d’Ottawa

Une quarantaine de ressortissants colombiens se sont réunis sur la colline du Parlement, lundi après-midi, afin de manifester leur soutien aux efforts de paix dans leur pays d'origine.

Brandissant des pancartes, des banderoles et des ballons blancs, les participants ont chanté leur hymne national et voulu démontrer que même à des milliers de kilomètres de leur pays d'origine, ils ne perdaient pas espoir de voir le processus de paix aboutir.

Pour rappel, un accord a été conclu récemment, permettant de mettre un terme à un conflit responsable de dizaines de milliers de morts en plus de 50 ans. Cette entente a cependant été rejetée de justesse lors d'un referendum.

« On a besoin que les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et le gouvernement de la Colombie cherchent et trouvent une façon d'avoir la paix », estime néanmoins Paola Andrea Pardo Moreno, l'une des organisatrices de l'événement.

Les discussions se poursuivent actuellement à La Havane, à Cuba. L'avenir du pacte semble désormais dépendre de la capacité des FARC à accepter, notamment, des conditions de démobilisation plus sévères.

Des histoires personnelles

Maria Victoria Geraldo a quitté Bogota, la capitale colombienne, il y a 13 ans.

Elle dit que c'est la situation dans son pays qui l'a incitée à immigrer au Canada, afin d'offrir de meilleures perspectives d'avenir à son fils.

Mme Geraldo affirme que le contexte politique, bien que difficile dans les régions urbaines, était encore moins favorable dans les secteurs ruraux.

Les participants avaient pour consigne de ne pas déployer de messages faisant du prosélytisme pour le camp du oui ou du non. L'objectif était plutôt de réclamer l'obtention d'un accord d'ici la fin de cette année.

Des événements similaires étaient prévus aussi à Montréal et Québec.

Avec des informations de Jean-Sébastien Marier

Plus d'articles