Retour

Manque de logements à Gatineau à l'approche de la rentrée scolaire

La rentrée scolaire de certains jeunes pourrait être compromise si on ne trouve pas rapidement une solution à la crise du logement en Outaouais, selon l'organisme Logemen'occupe, un regroupement national pour le droit au logement.

Gatineau a un des plus hauts taux d'inoccupation au Québec, mais les logements abordables pour les grandes familles se font rares.

L'organisme croit qu'une trentaine de familles sont toujours sans logement dans la région. Avoir une adresse devient urgent si elles veulent compléter l'inscription scolaire des jeunes.

C'est le cas de la famille de Fausia Koulamallah. Cette dernière est arrivée au Canada en 1996.

Depuis, elle a donné naissance à cinq enfants, mais sa séparation l'a mise dans une situation précaire.

Bénéficiaire de l'aide sociale, elle peine maintenant à trouver un logement abordable pour sa grande famille.

« Et même quand je trouvais un [appartement] deux chambres, avec cinq enfants, comment tu peux rester, comment tu vas manger? » raconte avec angoisse Fausia Koulamallah.

Le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy, montre du doigt les mesures d'austérité. Le budget alloué au programme provincial AccèsLogis a été amputé de 50 %.

Avec la rentrée scolaire qui approche, la situation pourrait devenir critique pour ces familles, puisque sans adresse, il est impossible d'inscrire des enfants à l'école.

Selon un reportage de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine